CHAUSSURES HOMME

MOCASSINS FINSBURY

finsbury college mocassins homme marron

Nous autres les bipèdes vivant en Europe de l’ouest, sommes déjà depuis plusieurs semaines entrés dans la saison des mocassins. Nos pieds ne demandent qu’à vivre nus et libres (comme nous ?) ! Personnellement ça me convient très bien. J’aime porter des mocassins (1) !

C’est certainement les chaussures – habillés – les plus agréables pour l’été. Et quand il s’agit de savoir comment les porter, il y a deux écoles. Celle dites de la “barrière invisible”, qui opte pour de petites soquettes basses, et celle dite “sans filets” qui prône le “sans chaussettes“. Disons que je suis plutôt de la seconde école !

Mais peu importe la manière de les porter, encore faut-il choisir lesquels porter. Et voici deux paires intéressantes que je viens de tester récemment et que je vous présente ici.

* * *

Le mocassin “College 1986”

On regroupe sous l’appellation de “mocassin”, toutes les chaussures de ville en cuir souple qui n’ont pas d’attache. On peut donc aussi retrouver des mocassin à pampilles (et pas “à glands“) ou des “driving shoes” (mocassins à picots).

finsbury college 1986

Mais le véritable nom de cette forme classique et intemporelle est “penny loafer”. Cette appellation vient du fait qu’il était coutume pour les jeunes américains des années 40 et 50 de glisser un “penny” sous le plastron de la chaussure afin pouvoir appeler leurs parents depuis une cabine téléphonique quand ils sortaient le soir.

Cette paire en cuir marron est conçue en cuir de veau “box-calf” qui est obtenu à partir de peaux tannées au chrome. La paire est doublée cuir et la semelle est aussi en cuir. Elle est montée en cousu Goodyear ce qui lui donne plusieurs avantages, notamment en terme de résistance, et d’absorption des chocs et de l’humidité.

mocassins homme

La couleur du cuir est vraiment magnifique. Il prend de légers reflets bordeaux en fonction de l’éclairage, et fonce à faible lumière. On peut porter cette paire avec touts les tenues décontractées. Ici avec un short sable, une jungle jacket olive et un t-shirt blanc. C’est parfait pour l’été.

C’est le mocassin basique qu’on devrait tous avoir dans sa garde-robe. Un modèle simple et efficace comme on aime, porté depuis des décennies et jamais démodé. Ce modèle marron existe aussi en noir, daim marron, ou gold.

finsbury college porte

* * *

Le mocassin “London”

Pour le second modèle testé, j’ai choisi une version plus élégante du mocassin, qui se porte facilement avec une tenue très chic, ou un costume.

finsbury london noir

Elle est aussi confectionnée en veau box-calf, mais elle est montée en cousu Blake, qui est une autre technique permettant d’avoir des chaussures plus fines et élancées, mais aussi instantanément confortables (le Goodyear est plus lent à se faire). Je me suis tout de suite senti parfaitement bien à dedans. À pointure équivalente, le chaussant est un peu plus large et long que la College, ce qui lui donne encore plus de confort.

La forme de cette paire est relativement allongée, mais n’est pas “pointue”. L’équilibre est très bien respecté sur ce modèle. Cette paire passe parfaitement avec un pantalon blanc et une chemise en jean assez légère pour l’été par exemple. N’hésitez pas à remonter vos manches pour vous faire bronzer l’avant-bras, mais surtout pour le style.

Ce modèle noir existe aussi en marron.

finsbury london

* * *

Le test sans filets !

Je porte généralement mes mocassins sans chaussettes, sauf cas particulier. Donc les premiers ports sont souvent… comment dire… douloureux !

Et là ça n’a pas loupé. J’ai porté les deux paires pour la première fois lorsque que j’ai pris les photos. Je fais toujours ça pour ne pas les griffer et les abimer avant de les photographier.

Pour la paire de College (marron), j’ai tout de suite senti que le cuir était plus rigide, et le montage lui aussi moins souple que la paire de London (noire). C’est normal, on met toujours plus de temps à faire une paire cousue Goodyear qu’une paire en Blake. Je me suis donc retrouvé avec quelques petites ampoules en 1h30 de port. Mais ça fait parti de l’exercice.

mocassins sans chaussettes

Il faut les porter petit à petit, un peu plus longtemps à chaque fois, en espaçant chaque port de 2 ou 3 jours. La première fois on commence par 1h30, ensuite 3 heures, et entre temps on peut les porter à la maison pour les faire tranquillement. Et finalement, au bout 5 heures de port, je me sent désormais parfaitement bien dedans, même sans chaussettes sous 32 degrés.

Pour les London, c’était une autre histoire, car la paire était vraiment plus facile à faire. Je n’ai pas eu ce problème, et c’est tant mieux !

* * *

Mon avis sur la marque Finsbury

D’abord, je dois dire que la qualité des deux paires testées correspond au prix de vente. Avec une offre à 330€ les deux paires, on se retrouve avec une paire à 165€ (en ce moment à 169€ en soldes), ce qui est très correct pour ce niveau de finitions, avec un cuir pleine fleur et une fabrication européenne.

D’ailleurs pour les finitions, j’ai noté que toutes les découpes de cuir et les coutures sont bien exécutées, sans défauts et conformes à ce que j’ai pu observer chez des marques haut de gamme que j’ai pu tester.

Le cuir pleine fleur est souple, lui aussi sans défauts et provient très certainement des Tanneries du Puy, spécialisées dans le veau box-calf, puisque la marque travaille à la fois avec cette tannerie et avec les Tanneries d’Annonay.

finsbury test marque

Notons que pour toutes vos paires de chaussures en cuir, qu’elle valent 160€ ou 1000€, il faut toujours en prendre soin au quotidien pour éviter d’user trop vite le cuir et le montage. Pour vous garantir de les porter le plus longtemps possible, et d’éviter les plis, veillez à toujours mettre des embauchoirs à l’intérieur quand vous ne les portez pas. C’est un petit investissement d’avoir une paire d’embauchoirs par paire, mais ça change VRAIMENT la manière dont elle évolue. Sur ce sujet, je vous en dis plus dans cette vidéo.

Prenez aussi soin du cuir en appliquant régulièrement une crème de soin et un cirage. C’est le meilleur moyen pour garder un cuir souple et nourri. Vous pouvez aussi faire poser un fer encastré sur l’avant et une semelle en gomme naturelle pour protéger la semelle en cuir et limiter les glissades !

* * *

J’ai là deux paires qui passeront de belles années dans ma garde-robe. Nul doute que vous me verrez souvent avec aux pieds !

La rubrique commentaires est à vous, je réponds à toutes vos questions, à vous de jouer !

À très bientôt,

Arnaud

 

(1) : Cela pourrait être une phrase de Hubert Bonisseur de La Bath.

look homme pantalon blanc chemise jean bleu ciel chaussures noires

En partenariat avec Finsbury. Voir notre charte éthique.

Arnaud Chanteloup
Fondateur de Verygoodlord, j'aime les beaux tissus et les lunettes rondes. Passionné de photographie et d'élégance masculine, je distille sans relâche mes conseils et coups de coeur.