5 whiskies pour les fêtes 2021

quel whisky choisir offrir

Il y a des spiritueux dont je ne me lasse pas, les whiskies en font partie. J’ai l’impression de toujours être le jeune dégustateur que j’étais il y a 10 ans, je tombe sans cesse sous le charme de nouvelles eaux-de-vie, je les cherche avec envie et passion comme un enfant en quête d’un trésor.

Ce que j’apprécie d’autant plus, c’est cette relation privilégiée, quasi intime, qui s’établit avec des cuvées que je connais bien et qui ont durablement orienté ma vision de la dégustation. Avec les spiritueux, je n’ai jamais expérimenté cette forme de lassitude que nous pouvons avoir à force de répétition.

À différentes occasions, que ce soit lors d’apéritifs ou de cocktails, j’ai toujours à cœur de partager cette passion avec ceux qui souhaitent participer à un voyage tant aromatique que gustatif. D’ailleurs, voici une sélection de whiskies qui ont marqué et accompagné mon année 2021. J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à découvrir ou redécouvrir ces spiritueux qui l’espace d’une soirée, d’un un repas ou d’un dîner, sauront toucher vos esprits et vos palais d’amateurs initiés ou débutants.

Noël 2021 : profitez de -15% avec le code « VGL15 » 🎄 chez Dugasclubexpert.fr
*dès 50€ d’achat


Teeling single grain 13 ans

50° – 70 cl – 108 €

https://www.dugasclubexpert.fr/teeling-single-grain-13-ans

teeling whiskey single grain 13 ans bordeaux red wine

Produit en Irlande, voici un whisky qui brille par sa finesse. J’ai découvert Teeling grâce à leur cuvée Small Batch qui m’avait impressionné par son équilibre et sa régularité. La particularité de cette cuvée est qu’elle est la première création vieillie de la distillerie. L’objectif d’une telle cuvée est clairement de bousculer les codes établis et de modifier les idées reçues sur les whiskeys irlandais, encore trop peu connus à mon goût.

Principalement distillé à partir de maïs (95 %) et d’orge malté (5 %, tout comme le Single Grain Teeling que nous connaissons déjà), il bénéficie d’une double maturation : 9 ans en fûts de Bourbon puis 4 ans en fûts de vins de Bordeaux. C’est le résultat de ce double vieillissement qui confère à ce Teeling 13 ans toute sa complexité et sa noblesse. On retrouve des arômes crémeux, de fruits, de fleurs et de douces épices qui viennent danser sur nos palais. La finale est sensuelle et longue, de jolies note de toast et d’épices viennent rafraîchir les papilles. À mon sens, il s’agit d’une de leurs meilleures créations.


Elijah Craig small batch

47° – 70 cl – 57 €

https://www.dugasclubexpert.fr/elijah-craig-small-batch

Elijah Craig Small Batch

Je vous en parlais déjà l’année dernière, cet Elijah Craig est pour moi un véritable incontournable des whiskies américains. C’est le compagnon idéal, que l’on apprécie déguster après une longue journée, seul ou entres amis, accompagné d’un cigare par exemple.

Marque pionnière en Amérique, c’est la toute première distillerie à avoir eu l’idée de faire vieillir ses bourbons dans des fûts de chêne neufs pour apporter des notes puissantes et complexes issus des tanins du bois. Ce Small Batch est le résultat d’un savant assemblage de plusieurs dizaines de fûts ayant 8 à 12 ans d’âge. 

C’est un bourbon très complexe et sensuel qui s’offre à vous. Le nez livre des notes boisées, de caramel au beurre salé et de fruits compotés. La bouche est franche et sans détours et l’arôme compoté du nez est souligné par des notes d’anis, de pomme verte et d’épices douces. La note finale est toastée et sublime le tout. Une référence à essayer au moins une fois. 


Hautefeuille single malt Esquisse N°10

43.3° – 70 cl – 49 / 59 €

https://www.dugasclubexpert.fr/hautefeuille-single-malt-esquisse

whisky single malt hautefeuille esquisse numero 10

En reprenant la ferme céréalière familiale en 2015, Étienne d’Hautefeuille nourrissait déjà le rêve de créer une distillerie dans le but de faire du whisky « du champ à la bouteille ». C’est à dire que le whisky est fabriqué à partir d’orge de printemps produit sur place en Picardie, non loin du domaine. L’objectif de départ était assez évident : donner ses lettres de noblesses aux spiritueux français en produisant des whiskies et des gins français de caractère.

Soucieuse de mettre en lumière son savoir-faire et de défendre son terroir, la distillerie Hautefeuille ajuste, au gré des distillations, la « recette ». Qu’il s’agisse de la densité de brassage de leurs moûts, de la conduite de l’alambic ou du choix des barriques pour le vieillissement, tous les éléments qui rentrent dans le processus de production sont minutieusement étudiés et rien n’est laissé au hasard.

Sur chacune des 2 000 bouteilles de cette cuvée Esquisse proposée en édition limitée se trouvent indiquées les parcelles d’orge ayant servi à leur élaboration. C’est un détail que je trouve très sympathique. Comme je le disais plus tôt, tout est étudié et rien n’est laissé au hasard.

Esquisse d’Hautefeuille se dévoile lentement à la dégustation. Il faut savoir prendre le temps d’apprécier son amplitude et son équilibre. Le nez est riche et généreux. On a de belles notes briochées, qui laissent place aux fruits confits et à l’amande fraîche. Quant à la bouche, elle est ronde et soyeuse. Les fruits mûrs laissent apparaître quelques notes oxydatives pour une finale ample et marquée par la céréale. 


Tokinoka black edition sake finish

50° – 50 cl – 55 €

https://www.dugasclubexpert.fr/tokinoka-black-finition-sake

tokinoka black japan blended whisky sake cask finish

Comme vous le savez, le Japon est devenu en l’espace de 20 ans le nouvel eldorado du whisky. Des marques comme Hibiki ou Nikka sont aujourd’hui bien connues du grand public et des amateurs. Cependant, il existe plein d’autres marques qui méritent notre attention, certes moins connues et moins « cotées » auprès des spéculateurs, mais tout aussi appréciées par les amateurs de spiritueux. C’est quand même le plus important.

L’origine de ce whisky remonte à l’année 1919, date à laquelle la société Eigashima obtient la licence nécessaire pour distiller du whisky. À l’origine, elle produisait du saké, tradition qui remonte à 1679 pour cette maison japonaise.

Ce whisky m’a frappé part son élégance. Vieilli en partie dans des fûts de saké, le style japonais épuré et précis se ressent immédiatement. Le nez est déstabilisant par son amplitude, son soyeux et sa rondeur… Des notes de riz soufflé et de pain de seigle évoluent sur les agrumes. En bouche, l’attaque est souple. Elle confirme les arômes du nez et offre le croquant du pain de seigle en finale.

Tokinoka signifie « parfum du temps » en japonais. Un joli nom pour une cuvée réussie. L’espace d’un instant, la distillerie renoue avec son passé et signe ici un magnifique blend entre modernité et tradition.


tomatin 12 ans sauternes finish

46° – 70 cl – 102 €

https://www.dugasclubexpert.fr/tomatin-12-ans-2008-sauternes-finish

tomatin 12 ans 2008 sauternes casks limited edition highland single malt

L’an dernier, je vous avais présenté une bouteille de Tomatin 18 ans d’âge élevée en fûts de chêne et ex-fûts de xérès, puis vieillie en fûts de xérès Oloroso. Aujourd’hui, je vous propose une cuvée non pas boisée mais fruitée, tout en douceur et sensualité. Pour la petite anecdote, Tomatin a longtemps produit des malts entrant dans l’assemblage de blends célèbres comme J&B, Chivas, Regal ou Johnnie Walker. Pour autant, depuis plusieurs décennies, Tomatin se consacre à l’élaboration de ses propres singles malts et c’est plutôt une bonne nouvelle. Avec sa gamme « The French Collection », Tomatin entend bien réaliser le temps d’un whisky une alliance organoleptique franco-écossaise.

Le Single Malt Tomatin 12 ans 2008 Sauternes Finish est l’union de l’univers du whisky et de celui du vin. Il s’agit de la seconde cuvée de la gamme « The French Collection ». Ce single malt a été distillé le 19 septembre 2008. D’abord vieilli en fûts de chêne, il commence sa finition en ex-fûts de Sauternes le 13 juillet 2017 jusqu’à l’embouteillage réalisé en mars 2021.

Ces différents élevages en fûts apportent à ce whisky des notes de fruits jaunes, de pêche et de miel… En bouche, la douceur du miel persiste sans être omniprésente. Elle est suivie de noix de coco et de gingembre. Personnellement, la finale m’a laissé sans voix. Elle offre une onctuosité quasi sirupeuse qui rappelle le vin de Sauternes qui occupait le fût autrefois. 


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé
En collaboration avec Dugas Club Expert. Lire
notre charte.

STUDIO VGL © Depuis 2012 | Mentions Legales

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link