LifestyleRasage et soins

Le rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse !

Art aujourd’hui oublié, le rasage est passé – en un demi siècle – de la perpétuation d’une technique séculaire à une corvée matinale à éviter. Comme le chapeau ou la moustache, les traditions disparaissent et la barbe de 3 jours est aujourd’hui légion chez les allergiques au rasoir. Mais il ne faut pas enterrer la lame de guerre à jamais, car le rasage traditionnel est voué à perdurer. Tordons le cou aux idées reçues qui ont fait disparaître – à tort – cet art de vivre économique et efficace.

Prolégomènes : Nous n’évoquerons ici que l’utilisation du rasoir dit « de sureté » inventé à la fin du XIXe siècle par la Gilette Company. Ce type de rasoir dispose d’une lame à double tranchant remplaçable et permet un rasage plus sûr sans risque de se couper comme avec un couteau de barbier.

1 – Pour un rasage et un monde meilleur !

Une méthode douce

« Douce » ! Ainsi pourraient être qualifiés à la fois le rasage et la texture de votre peau une fois rasée. Votre femme va adorer ! Soyez rassuré, l’utilisation d’un rasoir de sureté n’est pas réservée à une élite d’hommes experts et habiles. Nous sommes absolument tous capables d’utiliser ce type de rasoir, sans aucun risque de coupure et sans entrainement spécifique. Yes you can !

Une méthode économique

Un demi siècle de marketing a réussi à nous faire croire que multiplier les lames ou ajouter des leds au manche d’un rasoir changerait la qualité du rasage. Il n’en est rien ! Seule la facture change et celle-ci n’est pas en faveur du client. Le rasage traditionnel peut paraitre plus onéreux au départ, car il nécessite l’achat d’un blaireau et d’un rasoir, mais il revient finalement nettement moins cher sur la durée. En comparaison les têtes de rasoir multilames coutent entre 2,50€ et 4,50€ l’unité alors qu’une lame de rasoir de sureté coûte entre 0,15€ et 0,60€. Le calcul est rapidement fait ! De plus, les produits utilisés lors du rasage traditionnel ont l’avantage d’être beaucoup plus durables. Un bol de savon à raser peut vous durer un an et coûte entre 5 et 10€. Vous pouvez alors investir dans de bons produits.

Le rasage traditionnel

Une méthode écologique. Le rasage green !

Le rasage traditionnel est écologique à double titre. L’usage d’un rasoir de sûreté ne produit comme déchet que des lames en métal, rien de plus ! Cela ne représente donc rien par rapport aux rasoirs à tête interchangeable ou pire aux rasoirs jetables. Enfin, les produits de rasage traditionnel sont – le plus souvent – constitués d’ingrédients naturels et conditionnés simplement dans des tubes ou des boites contrairement aux mousses en bombe par exemple. Ce qui est bon pour votre porte-monnaie est aussi bon pour la planète. Chic !

Old school, good school !

Il y a certaines évolutions qui sont bénéfiques pour le confort ou l’hygiène. Il n’est pas question pour nous de vous vanter un retour au XVIIIèeme siècle ! Mais nous devons admettre que les multilames des grandes marques ne représentent qu’un argument marketing pour vendre toujours plus cher un produit basique en essayant de le complexifier. Le résultat de la commercialisation de ces produits n’est cependant pas à la hauteur. La vieille école est une bonne école !

2 – Le nécessaire de rasage

Le rasoir

Un rasoir de sûreté est avant tout un bel objet comme on les aime sur Verygoodlord.com et sur need-it.eu. Doté d’une tête métallique, le manche peut être constitué de différentes matières (métal, bois ou corne…) ou recouvert d’un grip. Passer d’un rasoir classique à ce type de rasoir est similaire à passer d’un stylo Bic à un Mont Blanc ! Vous prendrez plaisir à utiliser cet objet, à en prendre soin voire même à en collectionner plusieurs. Mais quel rasoir choisir ? Pour le choix de votre rasoir, tout est histoire de tests et d’affinités. Il est conseillé de commencer avec un rasoir à peigne fermé, c’est à dire un peigne où le bord du rasoir est droit, et d’évoluer ensuite vers un peigne ouvert, c’est à dire un peigne au bord crénelé.

Le rasage traditionnel

Pour trouver votre rasoir, nous vous conseillons de vous renseigner en boutique (Rasoir Service par exemple) et de juger par vous même du poids et de la qualité des produits. Vous pouvez aussi acheter sur internet chez (Art du barbier ou Rasage Classique par exemple) ou encore trouver un rasoir vintage sur Leboncoin. Les rasoirs recommandés pour débuter : de gauche à droite Merkur HD, Merkur 38C et Merkur 180.

image

A lire : Comment se raser au coup chou

Les lames

Le choix de la lame est une question d’affinité et d’expérience. Il existe une multitude de marques, de modèles et de prix. Un conseil, une fois que vous aurez vos lames fétiches (après plusieurs tests), achetez-les en lot (50 ou 100) pour réduire le prix par lame. Pour un rasage économique (0,11€/lame – boutique amazon) les Shark sont les meilleures !

Le blaireau. Votre futur meilleur ami !

Le blaireau est un accessoire indispensable pour un rasage traditionnel de qualité. Cette petite brosse permet de préparer le poil au rasage en l’aidant à se lever et en le ramollissant. Grâce à lui, le rasage est plus net et plus doux. De plus, la sensation de massage du blaireau sur la peau est très agréable et relaxante. Petit plaisir matinal !

On différencie les blaireaux en fonction de la qualité du poil et du type de manche. Du premier prix au blaireau haut de gamme, les appellations sont les suivantes : « Pure Badger » pour l’entrée de gamme, puis du « Fine ou Best Badger », ensuite « Super Badger » et enfin le poil haut de gamme appelé « Silertip Badger ». Plus le poil est de qualité, plus il est doux et clair.

Le choix du blaireau doit se faire en fonction de l’utilisation. Pour un rasage quotidien, optez pour un blaireau de bonne qualité d’une marque reconnue (Edwin Jagger, Omega, Plisson). C’est un investissement pour la prochaine décennie ! Pour un rasage occasionnel, choisissez un blaireau moins couteux. Quoi qu’il en soit, l’utilisation d’un support à blaireau est indispensable pour maintenir le blaireau tête en bas durant le séchage et ainsi faire que l’eau s’échappe correctement.

image

Le savon et la crème à raser. “Alice, ça glisse…”

Good bye la bombe de mousse ! Vous rentrez désormais dans l’ère du rasage respectueux de votre peau. Sounds good ? Les savons et crèmes à raser sont là pour préparer le poil, lubrifier la peau et aider au rasage en laissant un parfum délicat. Le savon est conditionné sous forme de bol ou de stick alors que la crème est en tube ou en pot. Choisissez fonction de votre type de peau, de votre parfum préféré et de votre budget. Le coût d’un savon ou d’une crème va de 1,50€ (Bol à raser Monsavon) à plusieurs dizaines d’euros. En moyenne, un savon coûte 5 à 15 euros et dure entre 6 mois et 1 an selon l’usage ! Pour information, Monsavon et Wilkinson sont des savons ou des crèmes d’entrée de gamme qui remplissent très bien leur fonction (avis d’utilisateur !). N’hésitez pas à vous faire plaisir en investissant dans un bol Martin de Candre (Site) ou Plisson Joris (Site) qui sont nettement plus chers, mais dont la qualité est incomparable.

image

Téléchargez votre guide mode homme gratuit juste ici >> télécharger

3 – La technique du rasage à l’ancienne

Préparer sa peau (facultatif)

Il est conseillé de se raser après sa douche. L’humidité et la chaleur de l’eau aidant à préparer la peau. Idéalement, le petit déjeuner se prend après le rasage car la mastication rend la peau plus fragile car mieux irriguée. Une serviette chaude est aussi un excellent moyen pour ramollir les poils du visage et aider au rasage. Pour les moins courageux, aspergez-vous tout simplement le visage avec de l’eau chaude et ça devrait faire l’affaire !

Préparer sa mousse. Cuisine matinale !

Prenez votre blaireau, trempez le dans l’eau et secouez le légèrement pour évacuer le surplus d’eau. Ensuite faites quelques mouvements circulaires sur le savon pour commencer à récupérer un peu de produit sur le blaireau et finissez par faire monter la mousse soit sur votre peau soit dans un bol (La mousse ne monte pas ? Voici un vidéo explicative). Si vous utilisez une crème, déposez une petite noix de crème au fond d’un bol à raser avec un peu d’eau et faites des mouvements circulaires avec votre blaireau pour faire monter la mousse. Dans les deux cas, ne mettez pas trop d’eau pour que la mousse soit assez dense pour être protectrice. Etalez la mousse ainsi fabriquée sur votre peau. La friction entre le blaireau et la peau va hydrater le poil jusqu’à sa base (Oui Monsieur !) et contribuer à améliorer la coupe et le passage de la lame. N’hésitez donc pas à passer votre blaireau plusieurs fois au même endroit.

Le rasage. Les choses sérieuses commencent

Le rasage peut se faire en deux ou trois temps. Le premier passage du rasoir se fait toujours dans le sens du poil et le second dans le sens contraire du poil. Certains perfectionnistes ajoutent un troisième passage dans le sens du poil pour un résultat parfait. A vous de voir ! Si toutefois le passage à rebrousse poil vous irritez trop, tentez plutôt un passage en travers du poil. Conseil : n’oubliez pas de remettre de la mousse entre les passages.

Concernant la technique de rasage, elle est différente de celle au rasoir à tête interchangeable. En effet, vous n’avez pas besoin d’appliquer de pression sur votre rasoir de sûreté parce que le poids du rasoir est suffisant pour couper le poil. Si vous avez tendance à trop appuyer, essayez de tenir votre rasoir par l’extrémité du manche. Le bon angle de rasage se situe entre 30 et 45 degrés par rapport à votre visage. Pensez qu’un rasage respectueux de la peau se fait en plusieurs fois et que le poil se coupe en passages successifs.

Nous vous suggérons deux vidéos explicatives afin de comprendre la technique du rasage traditionnel en image : Comment faire monter sa mousse à raser et Comment se raser avec un rasoir de sûreté (YouTube).

L’après rasage. La Dolce Vita !

C’est probablement le moment le plus agréable et bénéfique pour l’hydratation de votre peau. Pour cela, prenez une serviette pour le visage et passez la sous l’eau chaude. Essorez et déposez la sur votre visage pendant une trentaine de seconde. N’est-ce pas fantastique ? Il est conseillé de passer une pierre d’alun sur un visage fraichement rasé afin de calmer les irritations et resserrer les pores. Ensuite, il est recommandé de protéger sa peau avec une crème ou baume hydratant par exemple, en évitant les produits à base d’alcool. Le choix est large ! A vous de choisir en fonction de vos goûts.

image

Conclusion

Vous êtes désormais rasé à la perfection et votre femme adore votre nouvelle peau de bébé ! De nos jours, beaucoup trop d’hommes considèrent le rasoir comme le dernier instrument de torture moderne. Mais les rasoirs aux miles lames ou électriques sont finalement les seuls responsables de cette réputation. Le rasage au rasoir de sûreté laissera votre porte-monnaie au repos et votre peau proprement rasée sans irritation. Si vous n’êtes toujours pas convaincu par la technique du rasage traditionnel, vous pouvez toujours tenter celle-ci : ici !

Et vous, quel type de rasoir utilisez-vous ? Que pensez vous du rasoir de sûreté ? Un modèle de rasoir ou des produits à recommander ? Venez continuer la discussion avec nous en postant un commentaire ci-dessous. Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook  ou bien Twitter pour recevoir davantage de news menswear !

A bientôt,

Arnaud

Vous avez aimé cet article ?
Téléchargez votre guide mode homme gratuit juste ici >> télécharger
Arnaud

Arnaud

Co-fondateur de Verygoodlord. Il aime les voyages et les lunettes rondes. Passionné de photographie, il distille sans relâche, par ses noirs et blancs, émotion, énergie et vitalité. Retrouvez le sur

Previous post

Tudor Heritage Chrono Blue (sponsorisé)

Next post

Comment porter le jean blanc ?

16 Comments

  1. Jen
    01/12/2013 at 23:30

    Merci bien pour cette mine d info.

  2. Jen
    02/12/2013 at 02:24

    Une tres bonne lecture, merci !!!

  3. Martial
    02/12/2013 at 07:20

    Je n ai pas vus le temps passer, un enorme merci pour le bon moment passe sur votre site.

  4. Yves
    02/12/2013 at 11:26

    Esperons que vous en avez d autre de ce niveau pour nous !

  5. 02/12/2013 at 16:32

    Merci beaucoup !

  6. 06/12/2013 at 13:18

    Merci beaucoup Yves ! Des sujets que vous aimeriez que l’on aborde en particulier ? Bonne journée !

  7. 06/12/2013 at 13:20

    Merci beaucoup Martial ! A très bientôt sur Verygoodlord

  8. 06/12/2013 at 13:22

    You’re very welcome Jen !

  9. […] LifestyleLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

  10. […] LifestyleLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

  11. 17/04/2014 at 19:11

    J’ai découvert depuis peu le monde du rasage traditionnel un peu par hasard et j’avais que je m’y suis pris de passion!

    Comme tu le dis : « Old School! Good School! » et c’est le chemin que nos anciens ont appris à maîtriser sans avoir d’autres alternatives!

    Et ça n’aurait pas été plus mal de ne pas voir apparaître dans les rayons des supermarchés toute ces pseudos gammes de rasoirs ultra efficaces et ultra glissants et ultra… videurs de compte en banque avec des paquets de lames tous plus chers les uns que les autres…

    Et tout homme qui se respecte appréciera d’avoir comme meilleur ami un… Blaireau de qualité ;)

    En tout cas merci pour ce post bien détaillé et je salue ta remarquable plume!

  12. 22/04/2014 at 10:42

    Salut Flo,

    Tu as eu raison de te mettre au rasage traditionnel. N’hésite pas à jeter un œil à notre Rubrique Rasage animée par Nicolas.

    A bientôt.

  13. […] LifestyleRasageLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

  14. […] LifestyleRasageLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

  15. […] LifestyleRasageLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

  16. […] LifestyleRasageLe rasage traditionnel : lame qui coupe n’amasse pas mousse ! […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>