CIRER SES CHAUSSURES COMME OLGA BERLUTI

comment bien cirer ses chaussures homme berluti cycles victoire

L’élégance se diffuse de la tête jusqu’aux pieds. Je passe tous les mois chez mon coiffeur et mes chaussures passent toutes les semaines par la case cirage, c’est indispensable. Apprenez avec Olga Berluti – de la maison éponyme – comment cirer vos chaussures à la perfection, car n’oubliez pas qu’on ne peut pas avoir un bon style avec une paire de chaussures négligée.

La méthode de celle qui a chaussé Andy Warhol pour bien cirer ses chaussures est très simple. Le travail est réalisé avec des chiffons enroulés autour des doigts (sauf pour nourrir la semelle). Pour l’imperméabilisation et le cirage, tout doit se faire avec un geste généreux, puissant et circulaire. En effet, c’est le mouvement qui donne la chaleur et c’est la chaleur qui enlève les plis et fait pénétrer le cirage.

Tout un art !

A vous de jouer, et surtout prenez du plaisir (au moins autant qu’Olga !)

Arnaud

 

Arnaud
Fondateur de Verygoodlord etGiotho.com, j'aime les voyages et les lunettes rondes. Passionné de photographie et d'élégance, je distille sans relâche mes conseils et coups de coeur.

8 Comments

  1. Bonjour Adrien,
    Merci pour votre excellent commentaire.

    Il est vrai qu’il faut crémer ses chaussures. Cependant il est recommandé de ne le faire que de temps en temps, car trop de crème peut nuire au cuir. De plus, avec un crémage sans cirage derrière, vous manquez l’imperméabilisation de vos souliers. Le seul risque est surtout d’appliquer trop de cirage, ce qui bouche les pores du cuir en effet.

    Au plaisir de vous lire.
    A bientôt,
    Arnaud

  2. Je suis pour une fois très sceptique. Cirer ses chaussures sans les crémer, c’est pour moi de la cosmétique mais sans en prendre soin.

    1) On nettoie et nourri ses chaussures avec la crème universelle (si les chaussures sont très abîmées, on peut même utiliser de la crème Nivea).

    2) On crème ses chaussures avec la couleur adéquat. Une fois encore elles sont nourries et colorées. On appuie fort pour que ça rentre dans le cuir.

    3) On les pâtes afin de les imperméabiliser et de les faire briller. Pas la peine d’appuyer, ça reste en surface. On appuie uniquement pour chauffer et on chauffe uniquement pour glacer.

    Sauter le crémage, c’est perdre la couleur de ses chaussures. De plus la plupart des artisans cordonnier que j’ai rencontré déconseillent tout simplement la cire qui ne laisse pas respirer le cuir.

    Pareil pour les lacets. La charmante dame nous enseigne l’histoire et nous vante les mérite du cirage pour les lacets en cuir. Elle précise aussi qui ne faut pas les salir sinon vos doigts en poterons les traces le matin. Personnellement je ne sais pas cirer sans “salir”.

  3. Savez vous quelle est cette pâte incolore utilisée par cette dame un peu barrée ?

    Bonjour Captain !
    Très bonne question. C’est une cire incolore, probablement de la marque Famaco ou Saphir. (les deux meilleures marques). Il faut éviter les produits qu’on peut trouver dans les grandes surface (avec un nom de fruit par exemple…) qui ne sont pas naturels et qui assèches le cuir plus qu’il ne l’hydrate.

    A bientôt 🙂

  4. Olga approuve !
    J’espère que vous avez frictionné votre cuir avec énergie. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GUIDE OFFERT

ENVIE DE MIEUX T'HABILLER ?

TÉLÉCHARGE MON GUIDE GRATUIT
OUI JE VEUX