Vous lisez
POURQUOI ACHETER UNE MONTRE D’OCCASION ?

POURQUOI ACHETER UNE MONTRE D’OCCASION ?

Arthur Besnier
Zenit El Primero G381

Avant-propos : Arthur vient de rejoindre l’équipe des contributeurs de Verygoodlord pour partager ses connaissances et sa passion de l’horlogerie. Vous le retrouvez dans la catégorie montres du blog. La parole est à toi Arthur ! – Arnaud


“Save the world, buy vintage.” 

Si on entend de plus en plus cette citation dans tous les secteurs qui peut tout à fait s’appliquer aussi ici, ce n’est pas la seule raison pour laquelle il faut choisir une montre d’occasion. Les motivations peuvent être différentes si la montre est récente et toujours au catalogue des marques ou si la montre est plus ancienne et qu’elle n’est plus disponible en neuf. Voyons les différents cas de figure.

Pour les modèles récents

Faire des économies

Pour cette première catégorie, l’argument principal est d’obtenir la montre qui nous plaît à un prix plus abordable. En effet, la décote d’une montre d’occasion peut être de l’ordre de 30 à 60% voire 70% pour certains modèles. Tout dépendra de la désirabilité du modèle et de la marque, du nombre de pièces produites, de l’année de production et bien sûr de l’état général. Une montre qui aura reçu des chocs importants ou fortement rayée sera bien moins chère qu’un modèle similaire en parfait état.

Trouver la montre, tout simplement !

Le second argument est d’obtenir la montre tout court : c’est une question d’offre et de demande, comme toujours. Pour prendre des exemples concrets, la demande est nettement supérieure à l’offre pour les modèles de la gamme professionnelle de Rolex, pour la Nautilus ou l’Aquanaut de Patek Philippe ou encore la Royal Oak de Audemars Piguet. Ce faisant, le prix de la montre sur le marché de la seconde main sera plus élevé que le prix boutique car il est très difficile, voire impossible, de les y obtenir. A l’heure où j’écris cet article, le modèle Rolex Cosmograph Daytona avec lunette céramique référence 116500LN connaît une demande telle que sa cote sur le marché de l’occasion dépasse inévitablement son prix boutique, en raison de sa rareté sur le marché.

Pour les modèles anciens

Cette seconde catégorie est évidemment celle qui me plaît plus particulièrement.

Entrer dans le monde des “vintage” c’est avant tout avoir accès à un très large éventail de modèles, de formes, de budgets et d’époques différentes. Mais pas seulement. Je vous propose de découvrir toutes les raisons qui font chavirer mon cœur et celui de beaucoup d’autres.

Dénicher un modèle iconique

Tout d’abord, vous aurez la possibilité de trouver le modèle iconique qui vous fait tant rêver. La Rolex Submariner, conçue en 1953 pour les plongeurs professionnels, fut la première montre de série étanche jusqu’à 100 mètres de profondeur. Ce modèle a accompagné une bonne partie de l’équipe du commandant Cousteau lors de ses expéditions, a été porté par James Bond et Steve McQueen et son design est devenu une référence pour les montres de plongée.

Rolex Submariner 5513 “meters first” (chez Collector Square.com)

Je pense également aux modèles Zenith équipés du mouvement El Primero. Ce calibre, sorti en 1969 à la suite d’une course entre plusieurs manufactures fut le premier chronographe à remontage automatique et équipa même à partir de 1988 la célèbre Rolex Daytona.

Zenith El primero G381
Zenit El Primero G381

L’Omega Speedmaster, initialement conçue pour les courses automobiles mais dont la renommée n’est plus à faire depuis qu’elle a été sélectionnée par la NASA pour être la première montre à aller sur la Lune, ou encore la Jaeger-LeCoultre Reverso qui fut conçue dès 1931 pour les joueurs de polo, qui pouvaient retourner le boîtier de leur montre pendant leurs matchs et ainsi épargner le verre de la casse.

Omega Speedmaster
Jaeger-LeCoultre Reverso tribute to 1931
Le boitier rotatif de la Jaeger-LeCoultre Reverso (chez Collector Square.com)

Choisir un modèle de cette catégorie, ça peut être vouloir une montre conçue pour répondre à un besoin précis, dictant ensuite la forme et la taille du boîtier sans avoir été influencé par une mode ou par des KPI de l’équipe marketing. Je pense par exemple à la Memovox de Jaeger LeCoultre, qui a une fonction réveil et se mettra à sonner et vibrer au moment où on l’a programmé. L’Omega Chronostop se portait quant à elle sous le poignet, permettant ainsi aux pilotes de lire l’heure et de chronométrer leur temps au tour tout en conduisant. Tout comme les “doctor’s watches”, ces chronographes avec échelle pulsométrique, utiles aux médecins pour mesurer rapidement le pouls de leurs patients.

Une montre de son année de naissance

Vous pourrez aussi trouver une montre de votre année de naissance. En effet, plusieurs manières permettent de connaître l’âge précis de la montre. D’abord le numéro de série, unique, permet pour certaines marques de déterminer l’année précise de production. Autrement, si la montre possède encore des papiers d’origine, vous disposerez de sa date de vente. 

Il est également possible de commander auprès des marques un extrait d’archives. Patek Philippe, Audemars Piguet, Longines, Omega, Zenith, Jaeger-LeCoultre et Vacheron Constantin, entre autres, proposent d’effectuer des recherches dans leurs archives de production contre l’envoi de photographies et des numéros de série. Cet extrait reprend les caractéristiques principales de la montre ainsi que sa date de production. A noter qu’il n’est pas délivré si les éléments fournis ne correspondent pas à ceux inscrits dans leurs registres ou si la montre a été déclarée volée auprès de la marque.

Rolex Datejust (chez Collector Square.com)

Une montre simple et mécanique

N’oublions pas qu’il y a peu, porter une montre était l’unique moyen de connaître l’heure. Vous pourrez ainsi porter une montre qui donne seulement et simplement l’heure et qui ne vous dit pas de vous lever parce que vous êtes assis depuis trop longtemps. 

Par ailleurs, je vous rappelle que les montres conçues avant les années 1970 et l’avènement du quartz embarquent nécessairement des mouvements mécaniques. Ce formidable assemblage de pièces qui fonctionnent entre elles dans une parfaite harmonie et qui continue de traverser les âges sans subir l’obsolescence programmée si présente dans notre quotidien. Adéquatement entretenues, les montres mécaniques — qu’elles soient à remontage manuel comme automatique — seront capable d’accompagner votre poignet pendant encore de très nombreuses années.

A voir
Test Promaster Diver Automatic NY0084-89E

Omega Cal. 1861

Le vintage : un univers passionnant

La richesse des montres “vintage” est sans limite et une même référence peut présenter nombre de variantes, de détails différant d’un exemplaire à l’autre. La forme des aiguilles ou des index des heures sur le cadran donnent naissance à une multitude de combinaisons possibles, plus ou moins rares et par conséquent recherchées. À l’inverse, les modèles actuels présentent une variété moindre, les fabricants ayant fait le choix de la standardisation en lieu et place des subtilités qui font le charme des montres “vintage”. Les chances d’apercevoir au poignet d’un collègue la même montre que la vôtre sont donc d’autant plus grandes que son modèle est récent. 

rolex datejust 1603


La patine : vous ne la trouverez pas ailleurs

Témoin du passage du temps sur la montre, c’est le résultat d’une altération des matériaux qui la composent au gré de l’environnement extérieur ou de l’endroit dans lequel elle a été conservée. La peinture noire d’un cadran ancien a pu virer au marron ou se tacheter; les index au tritium devenir couleur crème, jaunes et parfois même orangés; et l’insert en aluminium d’une lunette s’éclaircir suite à l’exposition au soleil et le contact de l’eau de mer. Certains diront que la montre est vieille et usée quand d’autres aimeront cet effet qui la rend unique, comme un témoin des années passées. Cette patine, si chère aux collectionneurs, est très difficile à recréer et continuera d’évoluer au fil du temps. Impossible au contraire à obtenir pour les montres récentes “néo-vintages” qui ont, dès leur conception, une lunette déjà délavée et des index au SuperLuminova teinté qui n’évolueront que peu avec le temps. 

Rolex Submariner 5513 “meters first” bien patiné (chez Collector Square.com)

De petites montres

Le diamètre des boîtiers a beaucoup évolué en fonction des époques. Une Patek Philippe Calatrava référence 96 des années 30 a un boîtier de 31 mm de diamètre, considéré comme un standard pour une montre d’homme à cette époque. La première Audemars Piguet Royal Oak référence 5402 sortie en 1972 a le surnom de “Jumbo” à cause de son boîtier très large pour l’époque. Elle fait 39 mm. Même si le design de cette dernière la rend plus imposante que ses dimensions ne le suggèrent, on était loin des 42 ou 44 mm de rigueur actuellement voire même des 56 mm tentés par certains…

Vous l’aurez compris, se tourner vers une montre “vintage” c’est trouver et porter des montres plus petites pour retrouver la voie de la sagesse et de l’élégance. Parfait pour les petits poignets.

Patek Philippe Calatrava référence 96 (chez Collector Square.com)

Autant d’aspects qui rendent cette seconde catégorie passionnante dans sa diversité et qui vous permettront sans doute de trouver une montre qui aura la taille, la forme, l’année et le budget idéaux pour votre poignet.

Merci de noter que je décline toute responsabilité sur les conséquences qu’aura cette douce addiction sur vous quand vous aurez franchi le pas.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que le sujet des montres vintage vous intéresse. N’hésitez pas à aller voir mon Instagram @artbsnr pour en apprendre plus sur certains modèles ou sur @collectorsquare si les montres photographiées pour l’article vous intéresse.

A. Chanteloup © 2012 - 2020

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link