Vous lisez
IRON ANNIE “BAUHAUS”

IRON ANNIE “BAUHAUS”

Tom Robert
Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Quand on commence à s’intéresser un peu à l’horlogerie, on se rend vite compte de deux choses : la première est qu’avoir une montre mécanique est rapidement une nécessité ; la seconde que les prix partent vite vers des sommets qu’on ne peut pas tous atteindre. C’est là qu’entre en jeu les petites montres mécaniques à moins de 600€ qui permettent d’expérimenter l’horlogerie “traditionnelle sans se ruiner”. C’est le cas de cette “Bauhaus Auto 5060-5” de la maison Iron Annie.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Pour ceux qui ont eu l’oeil, oui elle ressemble bien à une Junkers 60605. Disons que c’est exactement la même montre, avec un autre nom. Je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais il semblerait que le groupe horloger Allemand Point-tec qui fabrique ces montres a décidé de ne pas renouveler la production sous le nom Junkers pour des raisons d’usage du nom marque. Par conséquent, Junkers est devenue “Iron Annie”, qui était le surnom donné par les Anglais au “JU52”, un avion de transport en tôle ondulée de chez Junkers. On retrouve d’ailleurs une référence à cette tôle dans la boite où est livrée la montre.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Cette montre est l’exemple parfait d’un modèle sobre avec des détails intéressants, animée par un mouvement mécanique à remontage automatique, et qui ne dépasse pas les 500€. Alors certes ce n’est pas de la “grande horlogerie”, mais je vous rassure, on croise très souvent des montres vendues 3 ou 4 fois ce prix et qui embarquent des mouvements qui n’ont rien à envier à cette montre.

Un cadran sobre

On remarque d’abord sur cette pièce le cadran légèrement crème qui est doté d’index imprimés avec une graduation minimaliste. On retrouve à 12h la réserve de marche qui indique le niveau de “chargement” du mouvement, c’est à dire la durée pendant laquelle la montre peut continuer de fonctionner sans pour autant être remontée.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Un chemin de fer des minutes rythmé par des points vient ponctuer le pourtour de cette montre. Au centre, on retrouve les trois aiguilles principales qui affichent les minutes, les heures et les secondes. Les deux premières sont argentées avec un centre luminescent, alors que la trotteuse est toute fine avec une extrémité bleue. Aucune fioriture de ce côté là, les aiguilles contribuent au style épuré de cette montre.

Enfin, à 6h, le compteur des 24h indique à quelle période de la journée nous sommes. Assez pratique si on passe son temps dans une cave sans soleil ! A 3h, un discret guichet date à fond blanc permet d’avoir un calendrier à portée de main, même si la lisibilité n’est pas excellente. Discrétion versus lisibilité… Je crois que je préfère la discrétion.

Un boitier tout en rondeur

Sur le papier, c’est un boitier en acier de 41mm. Et pourtant une fois au poignet il n’a pas l’air d’être si grand. C’est certainement sa forme très arrondie qui donne cette impression. La couronne à 3h est sobre et arbore le logo de la marque gravé au laser. Elle est légèrement crantée pour une meilleure utilisation.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5
Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Le boitier est doté d’une finition polie miroir et un verre minéral légèrement bombé lui donne une belle allure un peu rétro. Au dos, un fond transparent vient percer ce boitier pour laisser apparaitre la masse oscillante du mouvement. Cette montre n’est pas construite pour aller vraiment sous l’eau puisqu’elle n’est étanche qu’à 5ATM, c’est à dire dans une douche ou une baignade très superficielle sans mouvement.

A voir
withings steel hr

Un mouvement bien connu

Pas vraiment de surprise dans ce modèle côté mouvement. La Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5 embarque un mouvement japonais de chez Miyota : le 9132. C’est un calibre dont la précision tourne autour de -10 à+30 secondes par jour, ce qui est correct sans pour autant permettre de dire que c’est une montre très précise. Ce mouvement qui tourne à 28’800 alternances par heure est doté d’une réserve de marche de 40 heures qui s’affiche sur le cadran à 6h. La marque a eu la bonne idée de ne pas cacher la provenance de son mouvement. Il est posé tel quel dans la montre sans modification et sans personnalisation sur la masse oscillante comme c’est souvent le cas. C’est un mouvement sobre avec peu de décorations.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Avec quoi porter cette montre ?

C’est typiquement un modèle qui peut se porter à la fois avec un costume ou avec une tenue “casual chic”. Son bracelet marron en cuir sera parfait avec un costume bleu marine ou avec un jean. La seule limite serait peut-être les activités que vous pouvez faire avec, car ce n’est pas une montre qui supportera de faire du bricolage ou de la randonnée ! On parle ici d’une pièce à porter au quotidien dans un univers sûr.

Vous pourrez changer le bracelet assez facilement car l’écartement des cornes de 22mm est standard dans le monde de l’horlogerie, tout comme le système de pompes métalliques pour l’accrocher. Un bracelet en cuir noir pourrait aussi très bien lui aller.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

Une montre mécanique à prix raisonnable

C’est ce qui me vient à l’esprit quand on me parle de Iron Annie. Vous ne prenez aucun risque avec ce genre de petite montre robuste et efficace. Même si vous deviez un jour l’emmener chez un horloger, n’importe lequel pourrait la réparer puisque son mouvement est très répandu. C’est une jolie montre qui permet pour 479 de mettre un premier pied dans une passion qui risque de vous emporter pour les prochaines années.

Iron Annie Bauhaus Auto 5060-5

A. Chanteloup © 2012 - 2020

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link