MONTRES HOMME

Officine Panerai, l’atout chic italien

Après avoir lu l’article “Montre et costume : 6 conseils pour ne pas se tromper” , je me suis d’abord dit que les montres Panerai, en raison de leur épaisseur, leur diamètre et leur caractère délibérément ostentatoire, risquaient de ne pas avoir leur place dans les colonnes de Verygoodlord. Puis je me suis ravisé, me disant que la singulière histoire de ces montres, italiennes de conception (sinon de fabrication : la marque a été rachetée en 1997 par le groupe Vendôme Luxury), méritait bien un petit hommage !

Laurent, du blog "Milanese special selection" nous propose de découvrir l'histoire de ce fleuron italien.

Au départ simple revendeur…

Située sur le Ponte alle Grazie à Florence, la boutique-atelier ouverte par Giovanni Panerai en 1860 avait originellement pour objet de distribuer des montres suisses, des pièces détachées ainsi que l’outillage nécessaire aux réparations. Rebaptisée “Orologeria Svizzera” et transférée piazza San Giovanni, elle s’impose dès la seconde génération comme la première école d’horlogerie de Florence, et, à la veille de la Guerre, propose rien moins que le premier catalogue horloger au monde. Parmi les marques représentées dans ce catalogue, l’une, Rolex, ne va d’ailleurs pas tarder à jouer un grand rôle dans le destin de cette entreprise à part en fournissant les calibres (ndlr : mécanisme de la montre) de ses premières montres.

Panerai-Radiomir-PAM-183
Panerai Radiomir PAM-183

La naissance d’une légende

Sous l’ère de Guido Panerai, le petit-fils du fondateur, la société devient fournisseur officiel de la Marine italienne grâce au brevet du Radiomir, une poudre à base de radium qui permet de rendre luminescents les cadrans des instruments de visée. Vingt ans plus tard naîtra la montre du même nom, destinée à équiper les plongeurs de combat. Parmi ses caractéristiques, un boîtier large (47 mm) en forme de coussin, des chiffres et index luminescents, des anses à fil soudées au boîtier et un bracelet waterproof pouvant être attaché sur la combinaison du plongeur. Le modèle de série suit deux ans plus tard, muni de quatre grands chiffres arabes destinés à en accroître la lisibilité. Pour les puristes, le boîtier Radiomir 1940 (images en fin d’article), plus résistant car fabriqué à partir d’un seul bloc d’acier, reste une référence indépassable.

Vidéo : Hodinkee.com présente la Panerai Radiomir originale des années 40.

 

Du Radiomir au Luminor

En 1949, le Radiomir semble avoir fait son temps, et un nouveau brevet vient couronner le travail de recherche de Panerai : le Luminor (autre substance luminescente, à base de tritium cette fois). Exit, donc, la Radiomir, et place à la Luminor. Au programme : un boîtier en forme de coussin, toujours, aux cornes forgées dans le même bloc d’acier et au pont protège-couronne caractéristique. A déconseiller aux poignets fins (bien que, depuis 1999, les Luminor soient disponibles en version 40 mm).

Luminor ou Radiomir ? (Crédits : il_drago , Forumamontres)
Luminor ou Radiomir ? (Crédits : il_drago , Forumamontres)

Une plongée en eaux troubles

Au décès de Giuseppe Panerai, en 1972, l’entreprise familiale et son héritage passent sous le contrôle de l’ingénieur Dino Zei et semblent entrer en léthargie. Dix-neuf ans plus tard, Officine Panerai présente trois modèles inspirés des modèles historiques : la Luminor, la Luminor Marina et la Mare Nostrum.

La renaissance d’un monstre des mers

Depuis son rachat, Officine Panerai a connu un regain d’intérêt sans précédent – au prix, il est vrai, d’importantes campagnes marketing et parfois d’improbables “séries limitées”. Au-delà des effets de mode, les vaillantes créations italiennes, fabriquées désormais à Neufchâtel en Suisse, gardent de quoi séduire les non-spécialistes. Reste un handicap : leur prix.

N’hésitez pas à vivre l’expérience par vous même et à vous rendre chez un horloger revendeur pour découvrir et passer à votre poignet une Panerai ! Envie d’en savoir plus ? Inscrivez-vous sur le forum francophone de référence : Forumamontres.com.

A bientôt,

Laurent

Milanese Special Selection – www.milanesespecialselection.com

Pour aller plus loin sur Verygoodlord

Retrouvez ci-dessous un modèle de Panerai 3646 originale de 1940. Prix estimé : 70.000 / 150.000€

Panerai 3646 1940 type B
Panerai 3646 1940 type B

(Crédits : image de couverture Jake Ehrlich / PAM-183 : Erelyx / Panerai 3646 : Network 54 )

Avatar
Plus de 97% des médecins recommandent au moins une dose de Verygoodlord par jour. Je vous le jure ! (ne jurez pas Marie-Thérèse...) - Retrouvez nous sur Google+
GUIDE GRATUIT

ENVIE DE MIEUX T'HABILLER ?

TÉLÉCHARGE MON GUIDE
Plus de 11.000 lecteurs
OUI JE VEUX
close-link
INSCRIS-TOI ICI

Pour recevoir toutes les infos sur Verygoodlord
S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que vous !