Vous lisez
HOLLAND & SHERRY

HOLLAND & SHERRY

Arnaud Chanteloup
holland and sherry etiquette

Quand il est question de choisir le tissu de son prochain costume sur-mesure et qu’un flot de liasses vient envahir la grande table qui vous fait face, vous avez certainement dû voir passer le nom de Holland and Sherry inscrit sur certaine. Si ce n’est pas le cas, vous devriez changer de tailleur !

Holland and Sherry « established 1836 »

Ce tisserand réputé a été fondé en 1836 par Stephan George Holland et Frederick Sherry et n’a cessé depuis de fournir des tissus d’habillement et d’ameublement dans le monde entier. Initialement, Stephen et Frederick ont débuté leur activité de marchands d’étoffe de laine et de soie pour l’habillement. Leur première adresse était une boutique située au 10 Old Bond Street, à Londres. En 1886, Holland & Sherry déménagèrent au « Golden Square », à l’épicentre du commerce de la laine. Durant des décennies, ils fournirent à l’industrie de l’habillement des tissus somptueux en laines, soies et aussi en tweed écossais robuste.

Au fil du temps, leur réputation dépassa la seule ville de Londres et leur collection d’étoffes est progressivement devenue une référence en matière de qualité et d’artisanat. Au début du XXe siècle, l’entreprise exportait dans de nombreux pays dans le monde et le tissu des deux associés se retrouvait sur les tables de coupe des tailleurs de toute l’Europe, mais aussi en Amérique du Nord et du Sud via le bureau New Yorkais de l’entreprise.

Camion de ballots de tissu Holland and Sherry

En 1982, l’entreprise déménagea à Savile Row, qui reste encore aujourd’hui son siège social Ce qui a fait le succès de cette maison, c’est avant tout ses tissus lourds et épais caractéristiques des régions froides et pluvieuses d’Angleterre et d’Écosse, qui ont été utilisés par les meilleurs tailleurs du 19ème et 20ème siècle. Les archives sont d’ailleurs riches quand il est question de trouver les plus beaux tweed ou des tissus en laine de 800 grammes ! (aujourd’hui un tissu « lourd » fait dans les 400 grammes).

Le succès vient aussi de la qualité de la laine utilisée par Holland & Sherry. La marque est constamment à la recherche des fibres toujours plus fines et plus luxueuses. Elle utilise de la laine mérinos « Super 240 », du cachemire ou encore de la vigogne pure, qu’elle tisse en respectant les techniques et normes qui font un beau tissu.

Voici quelques informations très intéressantes sur les fibres utilisées par Holland and Sherry.

Le Mérinos

Le mouton mérinos est l’une des plus anciennes races de moutons au monde. Leur origine remonte au Moyen-Âge, où ils sont devenus la principale source de commerce dans l’ensemble de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord. Au 12ème siècle, les moutons mérinos ont atteint l’Espagne. Pendant des centaines d’années, les troupeaux de mérinos étaient la propriété exclusive de la couronne espagnole et des nobles fortunés.

Le roi Alphonse d’Espagne a interdit leurs exportations à partir du XIVe siècle pendant plus de 400 ans en raison de la valeur de la laine mérinos pour l’économie espagnole. C’est donc à ce moment que la lignée du mérinos a été affinée pour ne sélectionner que les moutons qui produisaient une laine plus blanche et plus douce que les autres. Cette laine est devenue au fil du temps un bien précieux et prisé, et la demande pour cette fibre de qualité supérieure a augmenté au fur et à mesure, jusqu’à devenir une marque de richesse pour la noblesse.

Puis au XVIIIème siècle, le roi d’Espagne donna certains de ses meilleurs troupeaux convoités aux puissants dirigeants de Saxe, de France et de Grande-Bretagne, qui ont à leur tour exporté ces animaux dans le monde entier, notamment en Afrique du Sud, en Argentine, en Nouvelle-Zélande et en Australie, où le mouton mérinos a prospéré. Aujourd’hui, l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont les principaux exportateurs de certaines des meilleures laines mérinos du monde.

Un mouton laine merinos

Le Cachemire

Contrairement à ce qu’on peut croire, le cachemire est un poil de chèvre, et pas de mouton. Cette chèvre « Cashmere” se trouve majoritairement sur les hauts plateaux froids et secs d’Asie centrale, à une altitude de 3 000 à 5 000 mètres. Le cachemire a été découvert pour la première fois par la noblesse de l’Angleterre victorienne puis est ensuite devenue l’une des fibres les plus prestigieuses. Le cachemire convient à tous les climats car le taux d’absorption d’humidité élevé permet aux fibres de conserver leurs propriétés isolantes dans diverses conditions d’humidité.

Les fibres les plus fines proviennent de la poitrine du bouc Cashmere et sont récoltées en peignant soigneusement la toison de la chèvre pendant les mois de printemps.

chevre cachemire

Le Mohair

Le Mohair est un poil de chèvre Angora qui se distingue de la laine en ce qu’elle a une structure de fibres différente, extrêmement fine, douce et soyeuse. Le nom « Angora » provient de la province d’Angora en Turquie, où ces chèvres sont élevées depuis des siècles et seraient issues du bouc Cashmere. Pour obtenir la meilleure qualité de fibre de Mohair, la toison doit être tondue chez les chèvres de moins de huit ans, après quoi les poils deviennent trop épais. La première tonte de la chèvre Angora s’appelle « Kid Mohair » et comme c’est la toute première, la fibre a tendance à être plus douce. Le mohair est la plus durable des fibres animales, avec son éclat naturel et sa résistance à la saleté et aux froissements.

La Vigogne

C’est la plus précieuse des fibres. La légende Inca raconte que la vigogne est la réincarnation d’une belle jeune fille qui fut courtisée par un vieux roi laid. Elle ne consentirait à ses avances que s’il lui promettait de lui offrir un manteau en or pur. C’est ainsi que la vigogne est arrivée à avoir sa toison d’or ! Considérée comme sacrée par les Incas, seule les rois étaient autorisés à porter ce tissu précieux qui est aussi appelé la “fibre des dieux”. L’attrait pour la Vigogne n’a pas diminué avec le temps et les indiens Aymara originaire de la région du lac Titicaca au croisement de la Bolivie, du Pérou, de l’Argentine et du Chili, continuent de vénérer les vigognes comme des animaux sacrés. La douceur incroyable du poil de cet animal timide et minuscule en fait un tissu extrêmement recherché.

A DECOUVRIR SUR VGL

Une vigogne en liberté

Choisir un tissu de qualité

Une belle coupe, une fabrication à la main, une milanaise cousue avec soin… tout cela ne serait rien sans un beau tissu, qui tient dans le temps, et qui rend votre costume résistant aux aléas. C’est pour cela que le choix d’un tissu ne doit pas se faire à la légère ou par défaut, et vous savez désormais que vous trouverez chez Holland and Sherry ce qu’il vous faut pour vous faire tailler un costume impeccable. C’est d’ailleurs le tissu que j’ai utilisé lors de mon test du costume sur-mesure de chez L’Officine.

Si vous voulez en savoir plus sur la marque, j’ai dédié un Podcast passionnant à Franck Urbanczyk, le directeur commercial de la marque en France. Bonne écoute ! 😉

Arnaud


Pour aller plus loin sur ce thème :

REMONTER
INSCRIS-TOI ICI

Pour recevoir toutes les infos sur Verygoodlord
S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link