MAISON

MAISON : BOSCH GARDEN

Vous le savez peut-être si vous me suivez sur Instagram, j’ai récemment fait l’acquisition d’une petite maison de week-end non loin de Paris. Elle a d’ailleurs un compte Instagram : @maison.vgl. Ça change un peu du style de vie citadin auquel je vous ai habitué, mais elle occupe pourtant une grande partie de mon temps libre aujourd’hui.

L’achat de cette maison avait un seul but, celui de nous rapprocher du calme et de la nature pour ne pas faire une overdose de Paris. Cette ville est très sympa, mais ayant grandis – Mathilde et moi – à la campagne, nous avons un irrépressible besoin de verdure le week-end.

Cette maison est donc là pour retrouver cet équilibre, façonner un endroit qu’on aime, et profiter des extérieurs pour se relaxer, jardiner et inviter des amis. Comme me disait un ami il y a quelques temps : “Ce qui est génial quand tu jardines, c’est que tu ne penses à rien. Tous tes problèmes sont très loins“. Les 1200m2 sur lesquels sont situés la maison et la grange attenante avaient été laissés à l’abandon pendant environ 2 ans avant qu’on la rachète, avec juste quelques coups de tondeuse.

Autant vous dire que la première fois que j’ai mis les pieds sur place, c’était un sacré bordel végétal. Les rosiers n’avaient pas été taillés depuis 2 ans, les ronces et le lierre envahissaient tout, et de petits arbres avaient poussés partout, même dans les murs des bâtiments. Les premier coups de débroussailleuse ont été intenses… Il a fallu beaucoup d’efforts cet été pour tout remettre à zéro avant de repenser le jardin.

jardin maison vgl

On a commencé par reprendre entièrement la partie arrière qui était en friche. Il a fallu tronçonner des arbres morts et détruire chaque ronce pour qu’elles ne repoussent pas. Nous avons utilisé uniquement des moyens mécaniques et manuels pour ne pas polluer les sols avec des produits chimiques désherbants. Une fois tout cela fait, on pouvait y voir plus clair et commencer à faire dans les détails.

jardin avant apres maison vgl

C’est à ce moment que j’ai utilisé des outils électriques à batterie de chez Bosch.

Pour commencer, j’ai testé le sécateur électrique “easy prune”. Il décuple la force grâce à une assistance électrique. Dès qu’il repère qu’une branche est trop grosse pour la seule force de la main, il donne une impulsion et la sectionne. Nous avons beaucoup de rosiers et de petits arbres qui nécessitent un sécateur. C’est donc parfait pour notre jardin. Ça permet de ne pas sortir un gros coupe-branches. C’est un gain d’encombrement, de poids et finalement de praticité.

bosch easy prune secateur electrique

* * *

J’ai testé la tronçonneuse dans un second temps. C’est d’ailleurs plutôt une petite élagueuse, avec sa longueur de coupe de 20 cm et son crochet de butée qui permet de faire des coupes nettes par en dessous. La taille est parfaite pour ce que j’ai à faire en ce moment : couper de petites branches mortes ou tailler de petits arbres. Elle est légère, et assez véloce.

C’était la première fois que j’utilisais une tronçonneuse électrique, et c’est tellement agréable de ne pas se faire casser la tête par un moteur qui hurle, surtout pour de si petits travaux. Ça coupe bien. Ça coupe net. C’est agréable à utiliser. Je sais qu’il m’en faudra une plus grande à l’avenir pour couper mon bois d’hiver, mais on verra ça plus tard.

bosch universal chain 18 troconneuse electrique sans fil batterie

bosch universal chain 18 troconneuse

Ensuite j’ai dégainé le taille haie. J’avais un filaire avant de tester le modèle sur batterie. Si j’avais su… je serai passé directement au sans fil. C’est plus pratique et maniable. C’est d’autant plus pratique que je n’ai pas grand chose à tailler. Seulement 3 buis et une haie. Donc sortir une rallonge électrique pour seulement quelques buissons, ça ne valait pas le coup. Avec la batterie c’est simple, plus de fil. Au final j’ai étendu mon champs d’action à d’autres haies où je n’allais pas d’ordinaire avec le modèle filaire.

Et pour finir, je suis passé à la tondeuse électrique sur batterie. Un autre grand bond en avant vers un jardinage moins bruyant. Ma tondeuse d’origine était thermique et très lourde. Même si elle était tractée sur la partie avant, il était difficile pour Mathilde de l’utiliser et elle s’en plaignait souvent. L’avantage du modèle électrique sur batterie, c’est la légèreté. On a l’impression de déplacer une poussette, elle pèse 10 kg.

Elle coupe comme une tondeuse thermique. Il n’y a aucun changement sinon qu’il n’y a plus de plein d’essence à faire. Au final avec les deux batteries je fais 300 m2 de terrain, ce qui est la surface de pelouse devant la maison.

Autre point positif, la tondeuse et le taille-haie fonctionnent avec des batteries identiques, on peut donc acheter des batteries pour les deux, ce qui réduit le prix. J’en profite pour recharger l’une quand j’utilise l’autre.

bosch tondeuse electrique sans fils rotak 430 li

Quel que soit l’outil, il y a 3 questions que je me suis posé avant de commencer à les utiliser :

  1. Est-ce assez puissant ?
  2. Quelle est l’autonomie ?
  3. Est-ce que c’est assez robuste ?

Dans les trois cas, j’avais vraiment peur de ne pas avoir des outils à la hauteur. C’est peut-être du petit jardinage, on parle quand même d’un terrain arboré de 1200m2, par d’un balcon à Paris. C’est comme la première fois que je suis monté dans une voiture électrique… je me demandais si j’allais arriver à bon port. Notre cerveau est tellement programmé sur nos habitudes, que nous projetons nos peurs en permanence quand on est confrontés à l’inconnu.

J’ai donc eu la douce impression d’être ridicule une fois que j’ai constaté que OUI les outils sont aussi puissants que leurs homologues thermiques de même puissance… peu importe l’énergie. NON il ne vont pas s’épuiser aussi vite qu’une batterie de téléphone (!) et OUI c’est très robuste et bien conçu.

Je me réserve le souffleur / aspirateur pour l’époque des feuilles mortes qui est en train d’arriver, mais dans tous les cas c’est pour moi un test réussi. J’aurai certainement besoin d’autres outils à l’avenir, surtout quand je couperai mon bois pour l’hiver, et je garderai sans aucun doute la solution électrique en tête.

Je réponds à vos questions dans les commentaires. Et d’ici là on se retrouve sur Instagram sur le compte @maison.vgl 😉

Bon jardinage.

Arnaud

Arnaud Chanteloup
Fondateur de Verygoodlord, j'aime les beaux tissus et les lunettes rondes. Passionné de photographie et d'élégance masculine, je distille sans relâche mes conseils et coups de coeur.