Vous lisez
UN AIR D’AUTOMNE

UN AIR D’AUTOMNE

Arnaud Chanteloup
look homme decontracte

Pas encore emmitouflé dans une grosse doudoune bien épaisse. Plus vraiment en bras de chemise ou en t-shirt, bienvenue en automne. Cette saison où l’on n’arrête pas de dire qu’on “ne sait pas comment s’habiller à cause de cette météo“. Cette saison qui ressemble un peu au printemps mais qui annonce l’arrivée d’une bonne raclette plutôt que celui des apéros en terrasse. C’est aussi la saison de la technique de l’oignon, aussi appelée “layering“, qui permet de faire varier le nombre de couches de vêtements qu’on porte en s’effeuillant à mesure que la température augmente.

Oxbow look

Dans ce petit jeu de danseuse burlesque, le gilet sans manche est devenu au fil des ans l’accessoire incontournable. Il faut dire qu’il le mérite. Il tient chaud juste où il faut, sur le buste, le cou, le ventre et le dos, tout en laissant libre de mouvement les bras, qui craignent quant à eux moins le froid. Choisissez un gilet bien isolant, avec une fermeture éclair, pour emprisonner l’air chaud de votre corps à l’intérieur. Car n’oubliez pas qu’un vêtement qui tient chaud est un vêtement qui garde votre chaleur. Un gilet sans manche ne produit pas de chaleur, mais c’est bien vous ! Celui-ci vient de chez Oxbow ligne 1985, le partenaire de ce look.

Il reprend le matelassage ondulé des doublures en nylon des vestes de l’armée américaine (comme celle de la M65 par exemple). Il renferme du Sorona®, une fibre synthétique qui est considérée comme étant aussi chaude que la plume, et qui a l’avantage d’être une bonne alternative écologique à d’autres matériaux. Le procédé de fabrication de la fibre Sorona nécessite 30% de consommation d’énergie et 63% d’émissions de gaz à effet de serre en moins. C’est toujours ça de pris.

Gilet : Oxbow
Pull : Inis Meáin Knitting Co.
Casquette : Poten
Pantalon : Bernard Zins
Lunettes : Atelier Particulier
Montre : Serica

Il devait faire environ 10°C sans vent à Chicago ce jour là, avec un beau soleil d’automne qui éclairait plus qu’il ne tapait vraiment. J’avais l’impression d’être en plein shooting studio sous une lampe à LED. Dans tous les cas c’était vraiment la tenue idéale. Le buste au chaud, c’est le plus important car c’est de là que vient principalement la sensation de froid.

Les chaussures sont elles aussi taillées pour l’hiver. C’est une paire de boots Caulaincourt à semelle commando, dont la doublure fourrée donne une bonne sensation de chaleur sur la cheville en empêchant le froid de rentrer. Le pantalon chino vient de chez Bernard Zins, et je vais pouvoir le porter encore un peu sans devoir mettre un “sous pantalon”.

Le sac vient aussi de chez Oxbow ligne 1985. J’ai une histoire particulière avec ce sac, car le premier que j’ai eu avait terminé sous une voiture. Il était dans mon coffre de scooter, et ce coffre s’est renversé alors que je roulait. Je ne m’en suis pas rendu compte, et c’est un autre conducteur qui m’a averti au feu que mon sac venait de tomber 10 mètres plus haut. Je me retourne, plus de sac. Il avait disparu !

A DECOUVRIR SUR VGL
arnaud chanteloup fondateur verygoodlord smoking

Trois jours plus tard, je reçois un sms de la part d’un monsieur qui me dit qu’il a retrouvé mon sac. Il était à 2km d’où il avait été perdu. Quand je l’ai récupéré, il était couvert des traces de frottement, et c’est comme ça que j’ai compris qu’il avait dû être accroché sous une des voitures, trainé sur 2km, puis il s’était décroché. Il y avait tout dans le sac, mon argent, ma CB, ce n’était clairement pas un vol, j’ai tout retrouvé. Ironie de l’histoire, j’utilise encore ce sac aujourd’hui, et tout va très bien. Autant dire que c’est un sac solide. Bien sûr, j’en ai pris un neuf pour le shooting, c’est quand même plus présentable !

C’est un modèle dont la forme est inspirée des sacs de pilote chasse de l’armée US, avec deux poches à l’extérieur et une grande poche centrale. Celui-ci permet toutefois d’y glisser un ordinateur dans un compartiment rembourré. La partie supérieure est en nylon souple et doux alors que la partie inférieure soumise aux frottements est un taffetas en nylon de 600 deniers très robuste.

Autre pièce de chez Oxbow 1985, cette doudoune matelassée reprend le motif du gilet sans manches, mais ce coup ci avec des manches, et même une capuche. Souple et confortable, c’est une pièce suffisante pour un froid d’automne. La capuche est amovible, et je vous montre en dessous ce que ça rend avec la capuche (à gauche de mon cou) et sans la capuche (à droite de mon cou).

REMONTER
INSCRIS-TOI ICI

Pour recevoir toutes les infos sur Verygoodlord
S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link