COMMENT S’HABILLER EN AUTOMNE ?

ima definitive

Ah l’automne. Cette explosion de couleurs. Les longues balades en forêt à ramasser des châtaignes, le chant des oiseaux, le doux bruit des chevrotines dominicales… C’est le moment parfait pour ressortir du placard des pièces plus chaudes et multiplier les couches de façon harmonieuse. Finies les chemises en lin à col requin, l’heure est à la flanelle, aux pantalons en velours et aux vestes de mi-saison. Généralement, pour trouver l’inspiration et imaginer des tenues d’automne, j’adore me perdre sur Instagram. Rien de mieux pour découvrir des créateurs talentueux. Assez récemment, j’ai découvert le compte Instagram @deliberateindifference, qui met en scène des tenues sous formes de doodles / collages. Je trouve le concept génial. C’est le genre de petites pastilles qu’on déguste un peu chaque jour. Le compte @rugged_style est également un incontournable. J’adore découvrir les tenues et les associations de pièces sélectionnées par Will. Rassurez-vous, s’habiller en automne n’est pas pas compliqué. Le plus important, c’est de s’amuser avec ses vêtements, sans avoir trop chaud, ni trop froid.


Le « layering » ou l’art de jouer avec ses vêtements

L’automne est une saison de contraste. Entre les températures changeantes et les épisodes pluvieux qui s’intensifient, s’habiller relève parfois du défi, surtout quand on souhaite allier protection et style. Pour répondre à tous ces problèmes, superposer habilement plusieurs couches de vêtements reste la solution la mieux adaptée. On appelle ça le « layering« , c’est à dire le fait d’empiler les couches (« layer » en anglais) les unes sur les autres. La plupart du temps, pas besoin de faire compliqué pour avoir une tenue fonctionnelle et convaincante. Amusez-vous avec les basiques du vestiaire masculin. Rien de tel qu’un t-shirt épais, accompagné d’une chemise et d’une veste en coton. Pour autant, ça ne vous interdit pas d’être créatif, bien au contraire. Par exemple, les polos à manches longues colorés type polo Lacoste et les henley texturés sont des pièces que j’adore car elles permettent de rehausser une tenue. Vous n’avez plus qu’à compléter le tout avec un cardigan léger, un hoodie zippé ou un gilet sans manches fourré et le tour est joué. Prévoyez quand même une veste imperméable, on est jamais trop prudent. Ce qui est génial, c’est que les possibilités sont multiples, à condition d’apporter une attention toute particulière aux matières, coloris et coupes de vos vêtements.

Des coupes et des volumes adaptées à votre style

Pour un layering réussi, choisissez des vêtements avec du volume, dans lesquels vous serez confortable. Par pitié, ne faites pas comme ces messieurs qui achètent leurs cols roulés volontairement trop petits pour exhiber leur masse musculaire à la sortie de la salle. D’ailleurs, vous vous en êtes peut-être rendu compte, les coupes slim n’ont plus trop le vent en poupe ces derniers temps. Depuis quelques années, la tendance est au loose, à l’oversize et au « boxy ». Avec autant d’anglicismes en une seule phrase, je crois que l’Académie était en droit de s’inquiéter. En tout cas, pour dynamiter les préjugés, rien de tel que de se lancer. Allez-y étape par étape si la chose vous rend curieux. Composez également avec votre morphologie. Essayez un jean coupe droite ou passez un manteau à manches raglan avec plus de volume, par exemple. L’objectif est de trouver votre juste milieu à vous, de déterminer le rendu que vous souhaitez obtenir. Cela nécessite de passer par une phase d’expérimentation et de tâtonnement. Une fois que ces notions de layering et de volume sont intégrées, la saison automnale devient un terrain de jeu idéal pour essayer des combinaisons de matières et de couleurs. Avec toutes ces matières épaisses dans lesquelles on aimerait se lover, le choix est quasi illimité.

lookbook nigel cabourn
Tout est présent dans ce look tiré de la collection A/W 21 de Nigel Cabourn : volume maîtrisé, couleurs qui se répondent, pièces fortes qui rehaussent l’ensemble.

Associer les matières, les couleurs et les textures

L’automne est la saison idéale pour s’entraîner à associer les matières, les textures et les couleurs. Au premier abord, l’exercice peut paraître compliqué, c’est tout à fait normal. Prenons un peu de recul et analysons ensemble la tenue réalisée par Nigel Cabourn. Bien souvent, l’inspiration d’une tenue découle d’une seule pièce forte. Ici, c’est le smock qui semble avoir dicté le reste de la tenue. Admettons maintenant qu’on le retire ? On se retrouve avec un col roulé vert sapin et un pantalon à motif camo dont les tonalités sont trop proches. Ça fonctionne tout de suite moins bien. Ici, l’ensemble est harmonieux car les chaussures en toile répondent à la veste, tout comme les chaussettes en laine répondent au col roulé. On pourrait aussi commenter le design revisité des sneakers en toile ou la texture froissé du smock qui rajoutent du relief à l’ensemble. Vous allez sans doute me prendre pour un fou mais quand je regarde cette tenue, j’imagine des lignes de roches claires, des forêts bigarrées… Les designers sont très forts pour véhiculer tout ça, en s’inspirant de la nature et du vivant (animaux, végétaux, champignons). Évidemment, à 6h30 du matin, quand il faut s’habiller et que ça picote dehors, on pousse rarement le raisonnement si loin. Alors quels conseils retenir ?

  • Associez harmonieusement les matières. Par exemple, on évitera d’associer une veste en jean claire à un jean clair au risque de se retrouver avec un effet « uniforme ». Variez les rendus matières. Par exemple : boots en cuir grainé, pantalon en ripstop, un polo piqué à manches longues en coton, cardigan en laine, veste en moleskine.
  • Jouez avec les textures, les motifs et les procédés de teinture. Certains vêtements sont confectionnés dans des tissus ultra texturés, aux motifs et teintures intéressants. Ils apporteront du relief à vos tenues : denim brut, laine chevrons, chambray / lin texturés, ripstop quadrillé, toile hickory striée, sweatshirt teint en pièce…
  • N’ayez pas peur des vêtements color-block, flashy ou pastels. Regardez ce qui fonctionne dans les tenues des autres sur internet, notez les associations qui vous plaisent. Par exemple, un sweatshirt moutarde / rouille se mariera très bien avec une veste en denim délavé et un fatigue pant olive. Une veste rose pâle, elle, se mariera très bien avec un t-shirt olive épais et un pantalon à pinces blanc. Quand vous le pouvez, faites des rappels subtils de couleurs. Les chaussures et les accessoires permettent cela : bracelets, montres, bijoux, chaussettes, cravates, écharpes, casquettes, bonnets…

L’automne, une saison stylée

À travers cette digression sur le style automnal, je voulais surtout insister sur la dimension ludique du vêtement. Évidemment, le mauvais goût et les faux pas existent mais ça fait partie intégrante de l’exercice. Avant de s’amuser et de composer des super tenues personnelles, il faut s’accorder le droit de commettre des erreurs. N’intellectualisez pas trop la chose. Comme en photographie où le cadrage finit par devenir plus instinctif, seule la pratique vous fera progresser. Je vous encourage aussi à nourrir votre œil, pour ensuite le laisser travailler, guider les choix des textures, des couleurs et des matières.

À très vite.

Sylvain.

A. Chanteloup © Depuis 2012 | Mentions Legales

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link