Vous lisez
SARDA CHRONOGRAPHE

SARDA CHRONOGRAPHE

Arthur Ben Belaïd
cadran montre sarda

Avant-propos : Arthur vient de rejoindre l’équipe des contributeurs de Verygoodlord pour partager son expertise sur les montres anciennes. Vous le retrouvez dans la catégorie “montres” et prochainement dans sa boutique aux Puces de Saint Ouen. La parole est à toi Arthur ! – Arnaud


Vous l’aurez surement remarqué, le marché des montres Vintages ne cesse de prendre de l’ampleur et, ce qui n’était hier qu’une tendance, tend à devenir une niche prometteuse pour les passionnés et les spéculateurs. Un lecteur de Verygoodlord se doit d’en savoir un peu plus que les autres, c’est pourquoi nous avons décidé avec Arnaud de vous présenter régulièrement un produit horloger “under the radar“.

Dans cette chronique, je vous parlerais de la genèse d’un produit et de sa technicité pour mieux comprendre l’engouement qu’il déclenche. Je vais faire de mon mieux pour vous donner les informations clefs nécessaires pour ne plus glisser sur les bananes qui tapissent le marché du Vintage.

Il me fallait un produit authentique original et peu commun pour lancer cette première rubrique, c’est pour cela que j’ai décidé de vous présenter un chronographe Sarda des années 50 made in Besançon. Soyons chauvins parlons d’une montre “Française”!

montre sarda

“De Besançon, direct chez vous !”

Voilà ce que prônait la petite fabrique d’horlogerie Chapraisienne. Fondée fin 19ème, elle distribuait ses produits en boutique à Besançon mais principalement via un catalogue de vente par correspondance renouvelé chaque année et envoyé dans toute la France. La marque Sarda manufacturait des produits horlogers tel que des pendules, des réveils ainsi que des montres gousset et poignet. 

sarda besancon montre pub
Publicité montres Sarda

Elle proposait aussi plus rarement à la vente de jolis chronographes premiums dont la qualité rivalisait largement avec celle des grandes maisons Suisses. C’est justement l’un de ces très beaux chronographes dont nous allons parler aujourd’hui.

Les particularités techniques

Voici un joli petit chronographe de la maison Sarda Besançon des années 50 présentant différentes particularités techniques et esthétiques très intéressantes. Si le cadran à aussi bien résisté aux intempéries du temps et du climat c’est en partie grâce à son boitier en acier étanche, appelé “Clamshell” (traduction littérale : Coquille de palourdes). Ce brevet, déposé par la maison Fortis, permet l’étanchéité de la montre grâce aux 2 parties du boitier qui s’emboite l’une dans l’autre comme un coquillage, maintenu par 4 vis à chaque base des cornes. 

clamshell boitier
vis boitier clamshell

Les Montres équipées d’un boitier Clamshell de différent diamètre (ici 34mm) ont toujours été prisées par les collectionneurs pour leur rareté, leur robustesse et leur esthétique minimaliste. Autres particularités intéressantes, ils sont souvent équipés de 2 gros poussoirs pompes ainsi qu’une couronne surdimensionnée étanche.

poussoir montre sarda

Un calibre à la hauteur

Bien évidemment si le boitier est de qualité, le calibre doit suivre. Nous avons ici un Valjoux 23, un mouvement Suisse fiable et précis équipé d’une roue à colonne, qui est assez recherché par les collectionneurs. C’est un mouvement mécanique à remontage manuel qui date de la fin des années 40, et qui dispose de 38h de réserve de marche. Le chrono fonctionne tout simplement avec les boutons poussoirs : départ et arrêt poussoir du haut et remise à zéro poussoir du bas.

Un Valjoux 23 similaire à celui utilisé dans cette Sarda

Un superbe cadran

Le cadran était de couleur crème au moment de sa fabrication, puis il s’est patiné avec le temps et le soleil pour devenir “tropical”, c’est à dire que sa couleur d’origine s’est modifiée pour évoluer vers une teinte plus foncée. Le degré de tropicalisation permet d’attester de l’authenticité et de l’originalité de l’objet car tous les éléments du cadran (indexes, échelle de calcule tachymétrique, signatures, etc…) ont résisté aux épreuves du temps en se patinant naturellement. La patine nous en dit donc beaucoup sur l’historique de la montre et le niveau de soin observé par ses précédents propriétaires. 

sarda besacon incabloc
swiss made tropical dial

Pourquoi acheter cette montre ?

Une montre originale avec un mouvement entretenu saura vous indiquer l’heure exacte, plus de 70 ans après sa sortie d’atelier et ne pourra que prendre de la valeur. Lorsque j’achète une montre vintage, je prends toujours soin de faire attention à tous les points que j’évoque plus haut pour en conclure si la montre est d’origine ou pas, et si elle vaut le coup ou non.

chronographe sarda

Donc n’hésitez pas à regarder la montre sous tous les angles, bien regarder le cadran afin de voir s’il a été repeint ou pas et bien sûr faire attention au calibre si celui-ci n’a pas été modifié ou, parfois même, remplacé. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire expertiser vos montres ou vos futurs achats par un Expert ou un Horloger.

A DECOUVRIR SUR VGL
withings steel hr

Un achat pour le plaisir

Pour ce type de chronographe intemporel et élégant dont la côte ne cesse d’augmenter, il faut compter aujourd’hui entre 1500 et 2000€. Rappelez-vous que l’achat d’une montre ancienne est avant tout un achat plaisir, soyez pointilleux et exigeant tout en sachant que ces montres ont traversé des décennies. Elles auront forcément des défauts et une précision aléatoire, mais c’est ce qui fait leur charme.

chronographe sarda vintage

Si vous souhaitez contempler chaque jour votre bijoux mesureur du temps, faite attention à tous ces points, afin de pouvoir jouir d’un morceau d’Histoire à votre poignet !


J’espère que ce premier article vous aura plu. N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

À bientôt,

Arthur

REMONTER
INSCRIS-TOI ICI

Pour recevoir toutes les infos sur Verygoodlord
S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link