Rado Captain Cook Automatic 2019 au poignet

Si je vous dis “Rado“, le premier modèle qui vous vient en tête n’est certainement pas une montre de plongée. À juste titre. La marque est surtout connue pour ses modèles en céramique dont elle maitrise le processus de fabrication à la perfection. Cela donne la Ceramica qui a fait les beaux jours de la marque et qui reste encore aujourd’hui tout à fait singulière voire presque iconique. Ces dernières années, il est très en vogue chez toutes les marques d’aller piocher dans leurs anciens catalogues pour y dénicher des modèles oubliés qu’il est pertinent de rééditer. Et c’est parfois une vraie réussite. Je ne vais pas vous faire celui qui trouve que “c’était mieux avant”, mais il faut avouer qu’il y a de superbes modèles qui méritent vraiment de renaitre. C’est le cas de la Captain Cook, une montre de plongée lancée dans les années 60 par Rado qui est réapparue à Baselworld 2017.

Gauche : Captain Cook des années 60
Droite : Captain Cook HyperChrom 2017

Une vraie plongeuse

Ce modèle appelé “Captain Cook” en l’honneur de l’explorateur du 18ème siècle le capitaine James Cook était à l’époque une véritable montre de plongée. Même si Rado n’était pas connue pour ce type de montres, il était courant d’avoir un large catalogue pour satisfaire une clientèle variée. Les années passent, mais les temps ne changent pas tant que ça dans l’horlogerie ! Il était surtout très populaire de se positionner dans le monde de la plongée. Il faut se rappeler que ce sport était plein essor, notamment grâce à Jacques-Yves Cousteau et son film “Le Monde du Silence” qui remporta la Palme d’Or du Festival de Cannes en 1956 et l’Oscar du meilleur documentaire en 1957.

Rado Captain Cook Vintage ©Fratellowatches.com

Cela n’enlevait toutefois rien aux qualités de cette montre qui était dotée d’un boitier breveté en acier étanche à 200 mètres, une belle profondeur pour l’époque. Malgré cela, ce modèle fut arrêté assez rapidement, après seulement 6 ans d’existence et n’avait été fabriqué qu’en petites quantités – environ 8000 pièces – entre 1962 et 1968.

Un retour remarqué

Perdue dans les grandes profondeurs d’un riche catalogue, la Rado Captain Cook a été repêchée par la marque en 2017 en rééditant son modèle original quasiment à l’identique. La montre avait conservé sa taille raisonnable de 37mm et gardé son disque dateur rouge, sa lunette concave et son logo rotatif à 12h. Seule la mention de “Hyperchrome” la démarquait vraiment de son ancêtre. Très bien reçue par les critiques du monde de l’horlogerie, cette montre était même encensée par Jason Heaton sur Hodinkee.

Wristshot Rado Captain Cook Automatic 2019
La Rado Captain Cook “Automatic” 2019

Impossible de s’arrêter en si bon chemin quand on tient une belle réussite. Rado en a profité pour enchainer sur cette dynamique et sortir en 2019 une nouvelle Captain Cook qui s’émancipe sans renier ses origine. Ce nouveau modèle de 42mm rebaptisé “Automatic” s’inspire du passé avec un boitier sensiblement similaire à l’original et un résultat qui reste tout aussi attrayant que la Hyperchrome.

La nouvelle Rado Captain Cook “Automatic”

J’ai notamment été sensible à ce modèle vert – ref. 01.763.0505.3.131 – qui a le mérite d’être une alternative élégante à une énième montre noire. Le boitier en acier chromé étanche à 200 mètres donne une excellente impression avec son fond plein décoré des trois hippocampes du modèle original, mais n’est clairement pas là pour faire le show. Il s’efface rapidement derrière la lunette rotative concave en céramique divisée en 12 index dont 3 indications des minutes : 15 – 30 – 45. Son pourtour cranté très agréable à prendre en main permet d’actionner les 120 clics unidirectionnels pour calculer votre temps de plongée ou la cuisson des pâtes.

fond boitier Rado Captain Cook Automatic 2019
lunette Rado Captain Cook

Le cadran : juste ce qu’il faut !

Le cadran vert satiné est très réussi. Ne vous laissez pas avoir par les photos “packshot” que vous pouvez voir sur internet, le rendu est vraiment comme sur les photos de cet article. La couleur est subtile et très sombre, presque noire à certains moments. Il contraste parfaitement avec les index lumineux qui reprennent la forme de ceux du modèle d’origine, mais laissent de côté la couleur crème du modèle de 2017 pour un blanc un peu trop vif. La dateur reste quant à lui rouge. Un détail qui donne du style à cette Captain Cook.

Rado Captain Cook Automatic 2019 42mm
La Captain Cook 2019

Rado a eu la bonne idée ne pas surcharger le cadran avec des inscriptions inutiles. On retrouve l’ancre rotative à 12h qui était présente sur tous les modèles depuis sa création, le logo Rado imprimé juste en dessous et le “Captain Cook” à 6h toujours imprimé dans cette superbe police italique très fine. Un “Swiss Made” encadre l’index des 6 heures et c’est tout ce qu’on retrouve comme littérature sur le cadran de cette nouvelle édition plutôt minimaliste.

Le cadran fait toutefois la part belle à un rehaut plus présent que sur les précédentes éditions, doté d’un chemin de fer imprimé quant à lui très discret. L’équilibre est agréable à l’oeil quand on considère le cadran dans son ensemble.

lunette Rado Captain Cook Automatic 2019

Pour les aiguilles, Rado n’a pas renié les origine de la montre et c’est tout ce qui fait son charme. Cette version 2019 reprend les aiguilles des précédentes (il y a eu d’autres variations dans les modèles des années 60). Une belle aiguille glaive sert les minutes alors qu’une large “broad arrow” s’occupe des heures. Cette dernière est vraiment l’atout charme de ce cadran et donne toute la légitimité à cette montre qui est définitivement tournée vers la plongée. La trotteuse n’est pas en reste et l’ensemble est tout à fait élégant. Jusqu’ici c’est un sans fautes.

A DECOUVRIR SUR VGL
serica www wmb edition

Rado Captain Cook

La couronne est le seul point surprenant de cette nouvelle mouture. Pourquoi l’avoir laissé se déporter autant du boitier ? Mystère. Cela permet au moins d’avoir une prise en main ultra facile vous me direz. Une bonne chose pour ceux qui changent souvent de montres et qui n’ont pas de remontoir automatique. Heureusement, cette couronne n’altère en rien le confort de cette montre et ne vient pas vous perforer la main à chaque flexion de poignet.

couronne Rado Captain Cook Automatic 2019
Rado Captain Cook Automatic 2019 boitier acier

Le mouvement embarqué dans cette Captain Cook est un calibre C07.611 qui affiche heures / minutes / secondes / date. Un joli nom pour une base ETA 2824-2 survitaminée. J’apprécie la réserve de marche de 80 heures qui permet de laisser sa montre au coffre pendant plus 3 jours sans devoir la remonter.

Un verre Saphir cristal bombé à antireflet vient clore le boitier et protéger efficacement cette montre contre les rayures. Le bracelet en cuir marron – ref. 07.09115 – et sa boucle déployante font un très bel effet dans l’ensemble. Je doute toutefois qu’ils apprécient l’eau de mer ! Un NATO ou un caoutchouc seraient bien plus opportuns pour la pratique de la plongée. Le changement de bracelet est rendu facile grâce aux pompes “EasyClip” qui peuvent se retirer sans outil. C’est un très beau bracelet pour la ville et c’est franchement un détail totalement minime de changer cette partie de la montre.

bracelet boucle deployante Rado Captain Cook Automatic 2019

Une vraie ToolWatch

Alors au final on en pense quoi de ce “garde temps” ? (*prononcé avec un air pédant*). Je ne vais pas vous surprendre, si j’en parle ici ce n’est pas pour vous la démonter et vous dire ne pas l’acheter. On a pas de temps à perdre avec ça ! Cette Captain Cook Automatic 2019 passe le Test VGL™ haut la main. Elle a une vraie allure au poignet et ne laisse pas indifférent. La maitrise de la céramique par Rado lui permet de proposer une lunette à l’aspect non brillant sans être brossée, ce qui rend à la montre son aspect “toolwatch” et son ADN de base.

verre bombe Rado Captain Cook Automatic 2019

Certains diront que 42mm “c’est un peu gros”. A cela je répondrais qu’il faut vraiment essayer cette version 2019 pour se faire une idée. Les courtes cornes donnent finalement un boitier compact qui est très confortable. Il ne faut définitivement pas généraliser et juger une montre à ses dimensions sur le papier uniquement. C’est d’ailleurs ce qui fait la magie des modèles bien équilibrés. Savoir se fondre sur un poignet malgré des dimensions généreuses. C’est exactement la même sensation que j’avais eu avec la Panerai Luminor Due en 42mm. Mais si c’est vraiment trop pour vous, la HyperChrome 37mm est encore disponible. J’ai pu tester cette Captain Cook 2019 sur bracelet cuir mais elle existe aussi sur un bracelet “grain de riz” en acier qui lui donne un look encore plus rétro. Ce modèle est in fine une très belle montre avec de l’allure pour un prix (env. 2000€) totalement dans les clous pour cette gamme.

Well Done Captain !

REMONTER

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link