Le fresco, une toile pensée pour l’été

image de mise en avant fresco

Dès que les températures se mettent à monter de façon conséquente, on est tentés d’arrêter de porter des costumes. Quelle erreur ! Tout d’abord, il existe des alternatives évidentes au coton et à la laine tels que le lin ou la soie par exemple. Mais ce n’est pas d’eux dont on va parler aujourd’hui. Si je vous disais que le Royaume-Uni, connu pour sa météo clémente et ses températures sahariennes, avait inventé une étoffe parfaite pour l’été, me croiriez-vous ? Bien sûr que oui, et cette matière n’est autre que le Fresco. En voilà un drôle de nom pour une laine britannique. Je vous raconte tout.

Une laine froide nommée fresco

Le mot Fresco est une abréviation du mot italien « affresco » qui signifie « dans le frais ». Il s’agit d’une référence directe aux fresques, ces peintures murales pratiquées sur un enduit encore humide. Michel-Ange et sa Création d’Adam, visible dans la chapelle Sixtine, en sont un très bon exemple. Bien sûr, le mot « fresco » en lui-même signifie « frais ». Maintenant que le petit point linguistique est terminé, essayons de comprendre ce qui fait la spécificité de cette étoffe. Déjà, on parle d’une toile de laine reconnaissable à sa structure quadrillée, composée d’une multitude de fils de laine qui ont été surtordus et enroulés sur eux-mêmes avant tissage. C’est ce qui va créer cette main assez rugueuse et sèche, surprenante au premier abord.

fresco close up

En plus d’être un tissu dense et très résistant, il a le mérite de laisser circuler l’air grâce à sa structure ouverte. C’est ce qui en fait un tissu très apprécié à la belle saison, quand les températures se mettent à monter et qu’on a besoin de porter un costume malgré tout. En plus, on peut compter sur son tomber impeccable. Le Fresco se froisse très peu. Concernant les poids dans lesquels cette matière est déclinée, ça a varié selon les époques. Dans les années 50, on avait une fourchette qui s’étendait de 341 g/m à 558g/m tandis qu’aujourd’hui, on va de 248g/m à 465 g/m. On recherche plus de légèreté. Côté couleurs et motifs, le choix proposé a évolué au fil des années. On a du uni plutôt classique, malgré la présence d’un joli mouchetage. Les rayures, le pied-de-poule et le microdesign sont également possibles. Généralement, les costumes en Fresco sont gris, beige, marron ou bleu.

costume fresco marron swann
Un joli costume en Fresco marron de chez Swann

Si vous décidez de sauter le pas et de vous offrir un costume en Fresco, il est possible que l’appellation diffère car il s’agit d’un nom déposé affilié à un tisserand spécifique. On y reviendra. On trouve « laine tropicale », « tropical », « laine sèche », « laine froide »… Le plus important, c’est de vérifier qu’on est bien sur une armure toile, ce qui n’est pas le cas de tous les tissus en laine tropicale. Autre point à considérer, la présence ou non d’une doublure. Ça conditionnera la façon de porter votre veste, et pour combien de temps. À vous de choisir entre légèreté / respirabilité ou polyvalence. Dans l’idéal, on évite de porter un costume en Fresco en plein hiver.

Bien entendu, le Fresco ne se limite pas aux costumes mais aussi au prêt-à-porter et même à certains accessoires comme les casquettes ou les cravates (en soie ou en laine). Mais alors, qui l’a inventé le Fresco ?

La filature hardy minnis

À l’heure actuelle, le Fresco est commercialisé par une marque intitulée Hardy Minnis, appartenant au groupe Huddersfield. Elle est issue d’une fusion entre deux marchands de tissus très connus de la fin du 19ème siècle : M. John G Hardy et J&J Minnis. Le premier était connu pour avoir parcouru le pays ainsi que l’Écosse pour dénicher des tweeds et des tissus typiques de la campagne, totalement exclusifs, tandis que le second était un acteur important du commerce du drap dans Savile Row. Pour autant, c’est à Martin Sons & Co, autre marque du groupe, que l’on doit l’invention du Fresco en 1907.

savile row annees cinquante
Savile Row dans les années 1950

Aujourd’hui, Hardy et Minnis ne font plus qu’un depuis 1969. Hardy Minnis a d’ailleurs hérité du sceau royal de John G Hardy, acquis dès les années 1930 pour avoir été fournisseur de la couronne. Un gage d’excellence !

detail etoffes fresco

Où trouver des vêtements en fresco ?

Quand on pense au Fresco, c’est le costume qui nous vient immédiatement à l’esprit. On en trouve chez des marques de prêt-à-porter (pas forcément sous la même appellation) et bien sûr auprès de marques qui font de la demi et de la petite-mesure. Pour les vêtements et les accessoires, le Fresco reste une matière utilisée mais marginalement.

Les costumes

Consulter l’article Où acheter un costume à Paris ?

Les vêtements et les accessoires

STUDIO VGL © Depuis 2012 | Mentions Legales

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link