Osez le duffle-coat

oser le duffle coat homme
Lecteur et follower anonyme, cet article t’est dédié !

Parmi toutes les questions que vous nous avez posées sur Instagram, celle-ci a retenu mon attention. Ahhh le Duffle-Coat… Je peux vous faire une confidence ? Pendant longtemps, j’ai détesté le Duffle-coat. Dans mon imaginaire, seuls les profs de fac sur le tard portaient ce genre de gros manteau pataud. Et puis faut dire qu’ils avaient le malheur de cumuler : Paraboot Chambord, veste en tweed trop grande et cartable en cuir sous le bras. Tout ça fleurait bon la vieille France, ou la vieille Angleterre devrais-je dire. C’était trop pour moi. Finalement, à mesure que je me passionnais pour la mode masculine, mon point de vue sur le Duffle-Coat a fini par évoluer. J’étais bien résolu à élucider le mystère de son intemporalité. Le mieux, c’était d’abord de se pencher sur son histoire, vieille de presque deux siècles.


J. Patridge : l’inventeur du Duffle-Coat moderne

On raconte que pour créer le Duffle-Coat, John Partridge, son inventeur britannique, se serait inspiré d’une redingote polonaise du début du 19ème siècle, disposant d’une large capuche et dont la fermeture s’effectuait à l’aide de cordelettes et de cônes en bois.

redingote polonaise
C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures parait-il.

C’est sur cette base qu’en 1850, Partridge va mettre au point son mythique manteau 3/4, confectionné dans une laine double-face semblable à la mythique laine Duffel, tissée au sud d’Anvers. Le nom était donc tout trouvé. À la fin du 19ème siècle, la Navy en commande des milliers, destinés à protéger du froid les officiers embarqués pour de longs séjours en mer. Il faut savoir que le Duffle-coat est avant tout un vêtement utilitaire. Il se boutonne facilement, même avec des gants grâce aux cordes épaisses et aux boutons brandebourg, il est déperlant et laisse aux marins une bonne liberté de mouvement sur le pont des navires.

La capuche et les poches plaquées, elles, peuvent accueillir casquette et jumelles. Bien utile quand il faut ravitailler les alliés en naviguant des semaines sur la Mer Arctique. Pour la petite anecdote, le général Montgomery, héros des deux guerres mondiales, a largement contribué à la popularité du Duffle-Coat, officieusement rebaptisé Monty-Coat.

duffle histor 1
« C’est une bien belle moto que vous avez là ! Ayez l’indulgence d’apporter cette lettre à ma maîtresse. »
montgomery duffle
B. Montgomery à bord, vêtu de son mythique Duffle-Coat. Rien de tel pour écrire un bon rapport !

Gloverall et le retour en grâce

À la fin de la seconde guerre mondiale, les Duffle-Coats inondent les surplus militaires. La société H&F Morris, spécialisée dans les gants et les salopettes, se charge de pacifier les stocks militaires en créant la marque Gloverall (gloves + overalls). Très rapidement, le Duffle-Coat devient un phénomène de mode et se diffuse par l’intermédiaire de la culture populaire : cinéma (Bowie, Nicholson), musique (The Beatles), littérature (l’ours Paddington)… Le succès est tel que les stocks se réduisent comme peau de chagrin. Gloverall se lance alors dans la production de son propre modèle civil, totalement repensé pour l’occasion. D’abord, c’est un drap de laine italien moins épais qui est choisi. Ensuite, les dimensions des poches et de la capuche sont réduites. Enfin, en plus d’une jolie doublure satinée, le Duffle s’offre des lanières en cuir et des boutons brandebourg en corne. Des mods aux intellectuels de Mai 68, le manteau s’exporte à travers le monde entier.

gloverall 1970 ad
« Vous savez les enfants, Papa a travaillé très dur pour vous offrir ces jolis Duffle-Coats »
protests
Plusieurs Duffle-Coats sont cachés dans le cortège de cette joyeuse manif. Saurez-vous les trouver ?

Boudé dans les années 2000, le Duffle-Coat demeure une pièce assez clivante. Pour autant, récemment, les marques se sont efforcées de le dépoussiérer, à coups de collaborations et de mises à jour stylistiques. On a pu voir des marques japonaises influentes comme Sacai ou Descente ALLTERRAIN apporter leur touche au Duffle. De quoi s’offrir une pièce originale. Mais rien ne vous empêche de rester traditionnel en choisissant les classiques modèles Monty ou Morris.

descente all terrain x gloverall 1
Itération techwear du Duffle Monty par les japonais de Descente ALLTERRAIN. Fourré aux plumes d’oie, il peut se porter comme un sac grâce à son harnais interne. La doublure, elle, convertit les UV en chaleur.

Quel Duffel Coat acheter ?

Alors ça y est, vous avez fait fait votre choix. Ce sera un Duffle-Coat ! Oui mais lequel acheter ? Quelles marques en produisent et à quel prix ? Tout d’abord, en tant que pièce British Heritage par excellence, le Duffle-coat exclut naturellement la fast-fashion. La quantité de matières synthétiques excéderait celle des matières naturelles. Le but n’est pas d’avoir seulement 30 % de laine et remplacer les boutons brandebourg en corne par du plastique ! Pour toutes ces raisons, les produits que j’ai sélectionnés seront assez couteux, puisque fabriqués en Angleterre, en France ou au Portugal, dans des matériaux nobles.

Où acheter un Duffle Coat de qualité ?

Voici une liste de boutiques et marques de qualité où trouver un beau Duffle-Coat pour homme :

  • THOMAS FARTHING MALLORY DUFFLE : La bonne affaire. Soldé à 255 € en ce moment en XS et S (taille grand). 800g de pure laine. Pas de capuche. Col storm-collar ajustable. Cordelettes et boutons en bois. Fabriqué à Londres. Chez https://thomasfarthing.co.uk
  • DETOUJOURS PAR MONTGOMERY : L’e-shop français deToujours distribue les Duffle-Coats confectionnés en Angleterre par Montgomery. Le modèle reprend le modèle original destiné à la marine. Disponible en 3 coloris : navy, olive, camel. 325 €. Fabriqué en Angleterre. Chez https://www.detoujours.com/
  • LONDON TRADITION : Le Comptoir Irlandais distribue les Duffle-Coats confectionnés par London Tradition. Trois modèles aux finitions différentes sont proposés : Barry (plus ajusté, zip + brandebourg), Martin et Joseph (fermeture et coupe ample originelle). Très bonne qualité. À partir de 340 . Fabriqués en Angleterre. Chez https://www.comptoir-irlandais.com/
  • BUREL FACTORY : Jolie marque portugaise qui confectionne des articles en laine burel. Elle propose un Duffle-Coat qui en plus de la traditionnelle capuche dispose d’un col type mac. La marque m’a indiqué que pour toute commande, il fallait écrire à [email protected]. 350 . Fabriqué au Portugal. Chez https://www.burelfactory.com/
  • ARMOR LUX : La marque française propose un modèle 100 % laine incontournable, le Quimper ! Uniquement disponible en navy. 400 €. Fabriqué en Europe de l’Est. Chez https://www.armorlux.com/
  • GLOVERALL : Le Duffle-Coat par excellence, décliné en plusieurs coupes, couleurs et tartans. Les modèles emblématiques restent le Monty et le Morris. Certains modèles anniversaire et certaines collaborations valent le détour. À partir de 650 . Chez https://fr.gloverall.com/
  • S.E.H KELLY : La marque anglaise propose un superbe Duffle-Coat, décliné en camel et navy. Observez la texture du drap de laine, sublime n’est-ce pas ? Malgré son design traditionnel, on retrouve quelques innovations intéressantes : ligne d’épaule retravaillée, boutons pression au niveau de la capuche. À partir de 660 €. Chez https://www.sehkelly.com/
  • BERG & BERG : Cette saison, la marque Suédoise propose deux jolis Duffle-Coats marrons ou navy, déclinés dans une laine Casentino à la texture grattée. Les brandebourgs sont en bois et les manteaux ne sont pas doublés. 925 , chez https://bergbergstore.com/
  • INVERTERE : Je n’ai pas pu résister à l’idée de vous présenter ce magnifique Duffle-Coat confectionné par la luxueuse maison Invertère, décliné ici dans un joli coloris vigogne. 890 tout de même ! Disponible chez https://www.beige-habilleur.com
  • MACKINTOSH : La célèbre marque qui confectionne le manteau du même nom, fabrique aussi des Duffle-Coats de qualité, ou de « luxe » devrais-je dire. 1075€, chez https://www.mackintosh.com/

Comment porter le Duffle-Coat ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Duffle-Coat est une pièce qui trouvera facilement sa place dans une garde-robe masculine. Souvent décliné dans des coloris classiques, bleu marine, camel, gris anthracite, nuances de marron ou olive. Vous n’aurez aucun mal à l’associer à vos autres vêtements.

Le total look classique Duffle-Coat

Il se mariera très bien avec du velours, un pull en laine, de la moleskine et des chaussures en cuir. D’ailleurs sa coupe généreuse permet de superposer pas mal de couches. C’est le combo parfait pour les journées d’hiver quand il fait bien froid.

Le Duffle décalé

Non ce n’est pas une variante du « coupé décalé ». Pour ceux qui ne veulent pas trop en faire, on peut toujours le porter avec des baskets et un chino, de manière totalement décontractée. Un second look en pantalon blanc et camaïeu de beige est quant à lui très chic. Enfin le dernier look permet d’allier jean et Duffle-Coat. Les deux vont très bien ensemble. Le cheval est une option intéressante, quoiqu’un peu encombrante. À étudier !

Certaines couleurs et matières ne font pas toujours bon ménage. Pour trouver l’inspiration, ayez le réflexe #dufflecoat sur Instagram. On y trouve des pépites, dans un style formel ou workwear. Les japonais sont souvent très forts sur ces deux terrains ! Faites comme Gaston Lagaffe. Ne vous prenez pas trop la tête ! Un Duffle camel, une écharpe, un selvedge ! Bon si vous pouviez éviter les espadrilles bleues…

Lagaffe

Le Duffle Coat : un manteau iconique

J’espère que cet article permettra aux plus réticents de se défaire des préjugés qui pèsent encore sur le Duffle-Coat. En Angleterre et au Japon, ce manteau est une pièce iconique, alors pourquoi pas se laisser tenter. C’est une pièce que vous garderez quinze ans sans problème. En plus, il se porte avec quasiment tout. Bon, les minces et les petits gabarits, c’est sans doute pas le meilleur manteau pour vous, je vous l’accorde. En tout cas je reste à votre disposition pour répondre à toutes les questions. Venez bavarder avec nous dans les commentaires ou sur Instagram.

A. Chanteloup © Depuis 2012 | Mentions Legales

Remonter

S'INSCRIRE
sans spam - on déteste ça autant que toi !
close-link